Mildiou, oïdium, botrytis, black-rot : les principales maladies de la vigne


Bien connaître les maladies qui affectent la vigne est essentiel pour raisonner la protection des parcelles. Biologie, conditions favorables, symptômes, nuisibilité : voici les caractéristiques du mildiou, de l’oïdium, du botrytis et du black-rot.

Le mildiou : l’ennemi numéro 1 de la vigne

Le mildiou (plasmopara viticola) est un champignon parasite spécifique de la vigne. Il se développe à la faveur des printemps pluvieux et doux. Contaminant les organes verts de la vigne, il peut entraîner des pertes de récoltes, ainsi que des problèmes de qualité des vins et d'affaiblissement des ceps.

cycle biologique du mildiou

Symptômes

Dégâts sur le rendement et la qualité

L’oïdium : une maladie insidieuse aux conséquences redoutables

L’oïdium (Erysiphe necator) est une maladie cryptogamique encore mal connue. Peu visible à ses débuts, difficile à contrôler une fois installée, son impact peut être considérable aussi bien en termes de rendement que de qualité.

Cycle biologique de l’oïdium

Symptômes

Dégâts sur le rendement et la qualité

Le botrytis : une pourriture qui compromet la qualité des vins

Le botrytis ou pourriture grise est une maladie de la vigne causée par un champignon particulièrement polyphage : botrytis cinerea. Ce qu’il faut savoir d’une maladie aux effets redoutables sur la qualité des moûts.

Cycle biologique du botrytis

Symptômes

Dégâts sur le rendement et la qualité

Le black-rot : une pourriture qui affecte le rendement et la qualité du vin

Le black-rot (Guignardia bidwellii) est une maladie explosive dont les conséquences peuvent être importantes sur le rendement et sur la qualité du vin. Le black-rot sévit désormais dans tous les vignobles.

Cycle biologique du black-rot

Symptômes

Dégâts sur le rendement et la qualité

 


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.