Cicadelle de la flavescence dorée


La cicadelle (Scaphoideus titanus) est un ravageur redouté des viticulteurs car elle est le vecteur de la flavescence dorée, une maladie de quarantaine qui peut entraîner l’arrachage de la parcelle.

Descriptif

La cicadelle est un ravageur de la vigne de l’ordre des homoptères (comme la cigale). L’adulte, de forme allongée, marbré de brun et de jaune, mesure de 6 à 7,5 mm. Il est précédé de cinq stades larvaires aptères. Au stade 1, la larve est jaune pâle, aux stades 2 et 3, elle tire sur le jaune et porte à l’extrémité de l’abdomen deux points noirs caractéristiques. Progressivement, les larves des stades 4 et 5 se pigmentent sur l’abdomen, puis sur le thorax.

Accès par cultures

Cicadelle de la flavescence dorée

Biologie

S. titanus est une espèce univoltine qui hiverne à l’état d’œuf dans l’écorce des bois de vigne. Les œufs éclosent au printemps. Dans des conditions naturelles les cinq stades larvaires se succèdent tous les 10 jours. Au bout de 6 à 8 semaines, les premiers adultes ailés apparaissent (mi-juillet). La période d’éclosion est toujours étalée sur plusieurs semaines. Plusieurs stades larvaires sont donc présents en même temps avec des adultes à partir de juillet. C’est en août et septembre que les pontes sont les plus nombreuses.

Dégâts

La cicadelle peut être porteuse de l’agent pathogène de la flavescence dorée. Celui-ci se présente sous la forme d’un phytoplasme, agent biologique persistant qui provoque la mort du cep contaminé au bout de deux ans.


Une larve devient vectrice en se nourrissant sur une vigne déjà malade. A partir de ce premier repas, le phytoplasme circule et se multiplie dans le corps de l’insecte qui devient lui-même infectieux au bout d’un mois. A partir de ce moment, il le demeure et peut contaminer d’autres pieds de vigne à chaque prise de nourriture.


S. titanus est considéré comme étant inféodé à la vigne sur laquelle il accomplit tout son cycle. Les larves et l’adulte se nourrissent de sève par piqûre de la face inférieure des nervures des feuilles.


Lutte

Du fait de la gravité de la maladie et de son impact économique, la lutte est obligatoire dans les vignobles où elle est identifiée. Elle comprend différents volets :

  • Mesures prophylactiques : brûlage des bois de taille, épamprage, élimination des ceps malades, des vignes abandonnées et des repousses de vignes sauvages.
  • Mesures réglementaires : arrêtés ministériels définissant les traitements obligatoires pour la protection du matériel de plantation (pépinières) et pour celle des vignobles.
  • Lutte chimique : elle consiste à combattre la cicadelle vectrice en appliquant un programme de 2 à 3 traitements couvrant la période d’activité de l’insecte (un mois après les premières éclosions jusqu’à l’été).
  • Lutte biologique : des recherches sont en cours, en particulier sur l’utilisation d’ennemis naturels, prédateurs ou parasitoïdes.

Observ'OnLine

Découvrez notre service de gestion des observations !

Bonnes Pratiques Agricoles

Les gestes responsables de la protection phyto


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.