Innover autrement pour une agriculture avec un grand A


Nicolas Kerfant Directeur général de BASF France - Division Agro




Pour BASF, Cultiver l’innovation autrement, c’est voir l’Agriculture avec un grand A. A comme Allier compétitivité et environnement, Affirmer la nécessité d’une protection phytosanitaire raisonnée, Améliorer la qualité des récoltes et la sécurité alimentaire des denrées, Apporter des outils d’aide à la décision, Aller plus loin dans les méthodes de biocontrôle, Avoir l’audace de développer des solutions innovantes, Aider les agriculteurs à accomplir leur métier avec fierté, Assurer un avenir durable à l’agriculture.





Seuls le progrès et l’innovation permettront à l’agriculture de relever le défi alimentaire, économique et environnemental du XXIème siècle.


Loin de tout sectarisme, BASF défend depuis des années une agriculture durable conciliant rentabilité et responsabilité. Une agriculture fière de sa contribution économique : la France est le 1er producteur agricole européen. Fière de son rôle environnemental car elle façonne le territoire et fait des progrès considérables depuis une vingtaine d’années déjà. Fière aussi de son rôle sociétal avec environ 3 millions d’emplois reposant sur le secteur agricole et alimentaire.


Engagés avec l’ensemble de nos partenaires du monde agricole, nous défendons cette vision positive de l’agriculture et nous poussons toujours plus loin notre contribution, car nous sommes convaincus que seule une agriculture compétitive peut être durable.


Face aux enjeux de l’agriculture d’aujourd’hui et de demain, BASF apporte de multiples solutions, en développant des produits de protection des cultures toujours plus innovants, des méthodes complémentaires telle que la confusion sexuelle, des services pour encore mieux raisonner la protection des cultures, des formations et nouveaux outils de bonnes pratiques pour protéger la santé des utilisateurs et l’environnement.


L’agriculture est une priorité pour le groupe BASF qui continue d’investir fortement dans ce domaine. Un tiers de ses dépenses de R&D (soit plus d’un demi-milliard d’euros) a été consacré aux «solutions pour l’agriculture» et la recherche fondamentale en agriculture en 2014, quand cette activité représente moins de 10% des ventes du groupe. L’agriculture est devenue une question géopolitique à l’échelle de la planète, avec le passage d’une population de 7 à 9 milliards d’individus d’ici à 2050. Il faut désormais produire plus, tout en agissant de manière durable. Seules l’innovation et les nouvelles technologies le permettront.


BASF concentre aujourd’hui ses actions sur 5 enjeux majeurs de l’agriculture durable : préserver la ressource en eau, cultiver la biodiversité, protéger l’utilisateur et l’environnement, développer les itinéraires culturaux et gérer les résistances. La démarche Eco-Acteurs nous permet d’avoir des indicateurs de progrès mesurables et ambitieux. Par exemple, pour protéger la qualité de l’eau, nous mettons en place des actions concrètes de gestion responsable pour améliorer l’utilisation de nos produits dans les bassins versants et mesurer l’efficacité de nos préconisations. C’est un travail quotidien et de longue haleine qui fera progresser l’agriculture avec pragmatisme et réalisme.


Notre engagement pour une agriculture durable est plus que jamais au cœur de notre stratégie. Mais pas à n’importe quel prix. Une agriculture durable doit être économiquement viable, garante d’une alimentation de qualité, accessible au plus grand nombre, respectueuse des hommes et de l’environnement. Car nous défendons une agriculture durable pour tous.


Nicolas Kerfant

Directeur général de BASF France - Division Agro


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.