«BASF s’intéresse à regarder comment la protection des cultures s’inscrit dans les nouvelles façons de concevoir les pratiques culturales»

Dominique Jonville, Responsable Filière BASF France-Agro


Dans un contexte où la France souhaite valoriser une agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement, BASF s’intéresse à la façon dont la protection des cultures s’inscrit dans cette nouvelle façon de voir les itinéraires.

Des pratiques culturales qui évoluent


Une agriculture compétitive, durable et responsable tant pour l’environnement que pour la santé de chacun : tels sont les objectifs affichés de notre pays. Dans ce cadre qui évolue, les pratiques culturales se modifient. C’est pourquoi BASF, acteur majeur du monde agricole, s’intéresse à la manière dont la protection des cultures s’inscrit dans ces nouvelles pratiques.


Parmi les nouvelles pratiques sur lesquelles il faut désormais compter, on retrouve :

  • le progrès génétique : recherche sur les variétés plus tolérantes aux maladies et au stress hydrique,
  • l’utilisation des nouvelles technologies : imagerie, GPS, coupures de tronçons, etc.

Elles touchent ainsi de très près la façon dont les agriculteurs fertilisent et protègent leurs cultures.


BASF s’inscrit pleinement dans ces nouveaux itinéraires culturaux


BASF a initié certaines expérimentations dans différentes cultures :

  • en colza : expérimentations sur les impacts sur les rendements et la conduite de culture en présence de ruchers et de biodiversité, ou encore l’étude de la sélectivité de nos herbicides dans les situations où le colza est associé à des couverts de légumineuses pour une meilleure nutrition azotée en sortie d’hiver
  • en arboriculture : comparaison des méthodes « complémentaires » ou alternatives à des méthodes plus conventionnelles pour voir les impacts en termes d’efficacité, de qualité et de rendement.



Lire aussi

Les engagements BASF pour une agriculture durable

Réglementation et bonnes pratiques phytosanitaires : protéger l'utilisateur, l'environnement, l'eau et la biodiversité

Parlons vrai, parlons vigne : L’engagement de BASF en faveur d’une viticulture durable

Le désherbage raisonné du colza


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.