Lutte contre le ruissellement : l’aménagement du paysage et des parcelles


Bandes enherbées, zones tampons, prairies, bosquets : des aménagements qui permettent d’intercepter les ruissellements à l'aval des parcelles et de limiter les risques de transferts vers les cours d'eau.


Exemples d’aménagements pour limiter le ruissellement


Exemples d’aménagements pour limiter le ruissellement


Les principes à respecter pour lutter efficacement contre le ruissellement des eaux :

  • Installer des dispositifs végétalisés entre les parcelles et les points d’eau : bandes enherbées, zones tampons, prairies, bosquets…
  • Alterner les cultures d’hiver et les cultures de printemps en damier à l'échelle du territoire.
  • Raisonner la dimension des parcelles selon les pentes (max 15 ha).
  • Tenir compte des types de sols


Télécharger le document TOPPS : Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires par ruissellement et érosion


Des aménagements favorables aussi à la biodiversité

Biodiversité


Certains de ces aménagements permettent en même temps d’améliorer la biodiversité sur l’exploitation. Notamment :

Comment améliorer la biodiversité sur l’exploitation


Quelle est l’efficacité moyenne d’une bande enherbée de 5 m entretenue (non tassée et ne présentant pas d'écoulements préférentiels) en terme de réduction de transfert hydrique de substances phytosanitaires via le ruissellement ?


A - souvent supérieure à 20 %

B - souvent supérieure à 50 %

C - souvent supérieure à 80 %

Voir la réponse

bandes enherbées

B - souvent supérieure à 50%

L'efficacité d'une bande enherbée vis-à-vis du ruissellement est fortement dépendante :

  • des conditions locales (pluviométrie…)
  • de sa localisation au sein du bassin versant
  • de son état (tassement, densité de végétation...)
  • de sa largeur

Concernant ce dernier point, les expérimentations fournissent des ordres de grandeur d’efficacité de 50 % pour 6 m et de 80 - 90 % pour 12 m. Précisons toutefois que la grande majorité des études a été réalisée en l’absence d’écoulements concentrés.


Source : Les fonctions environnementales des zones tampons - CORPEN / Groupe zones tampons - 2007.

 


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.