Agricultural Solutions
Agriculture

Contact

Désherbage de la vigne : l'entretien des sols

Vers l'entretien raisonné des sols.

Les pratiques d’entretien des sols sont en profonde mutation, s’orientant vers le raisonnement, dans lequel est intégré le désherbage chimique parmi d’autres moyens. L’objectif est de limiter les transferts, d’adopter des pratiques préventives et de raisonner l’utilisation des herbicides. Il est indispensable de construire un itinéraire technique qui allie efficacité technico-économique avec impact limité sur l’environnement.

Suite à une prise de conscience collective sur la contamination des cours d’eau et des eaux souterraines par les produits phytosanitaires et notamment les herbicides, de nombreuses mesures ont été prises, allant du retrait de certaines matières actives (simazine, terbutylazine…), à la limitation d’usage (diuron et glyphosate), voire au développement du désherbage mécanique, et de l’enherbement dans certains secteurs.

Des techniques variées

Les techniques d’entretien des sols sont variées, elles permettent de maintenir les adventices en dessous d’un seuil de nuisance acceptable, tout en assurant l’aération des sols, une portance suffisante, la minéralisation de la matière organique, la lutte contre l’érosion, baisser la vigueur de la vigne. Toutes ont pour objectif de limiter le transfert des produits phytosanitaires vers les eaux.

Le désherbage mécanique, l’enherbement (tournières, inter-rang, ENM), le paillage, l’implantation de haies, le désherbage thermique sont autant de techniques en développement qui se substituent ou complètent le désherbage chimique.

L'entretien des sols vicicoles en pleine mutation

Pour limiter les transferts, le désherbage des vignes est maintenant recommandé sous le rang. Il semblerait que les deux tiers des surfaces viticoles soient aujourd’hui traitées en localisé sous le rang. D’autre part, devant la diminution du nombre de substances actives utilisables pour le désherbage de la vigne, il est indispensable d’alterner d’une année sur l’autre, les herbicides possédant des spectres d’actions complémentaires afin d’éviter les inversions de flore.

Les stratégies de désherbage chimique s’adaptent en fonction des contraintes techniques de la parcelle. Le choix de l’herbicide dépend de la stratégie envisagée (prélevée stricte, post-levée stricte ou combinaison pré/post-levée), de son profil technique (efficacité, sélectivité), économique, environnemental (solubilité, persistance, écotoxicité) et toxicologique.

Nos solutions herbicides de la vigne

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

En savoir plus

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

En savoir plus

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

En savoir plus

Pratiques responsables

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : protection de l’utilisateur, règles lors des interventions phytosanitaires, préservation de l'environnement et de la biodiversité.

En savoir plus


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.

Top