BASF France Agro

La lutte raisonnée contre les ravageurs du pois


Sitone, thrips, puceron vert, tordeuse, noctuelle défoliatrice : les ravageurs du pois sont présents tout au long du cycle de la culture. Ils peuvent provoquer jusqu’à 30 q/ha de pertes de rendement. Pour les contrôler sans préjudice pour la faune auxiliaire et l’environnement, il est indispensable de raisonner les interventions au cas par cas.


Les stades clés de la protection du pois contre les ravageurs


Les stades clés de la protection du pois contre les ravageurs



















Surveiller les parcelles pour intervenir au bon moment


De la levée à la sortie des gousses, le pois est menacé par différents ravageurs qui peuvent provoquer des dégâts importants. Pour optimiser l’efficacité du traitement, il est essentiel d’intervenir au bon moment. Cela suppose de surveiller l’arrivée des ravageurs dans les parcelles de pois, de bien les identifier et de vérifier si le nombre d’individus présents justifie un traitement (seuil d’intervention).

 

Le thrips du pois

  • Surveiller de la levée du pois jusqu’au stade 6 feuilles.
  • Les attaques se traduisent par des piqures alimentaires provoquant des arrêts de croissance et un dessèchement des feuilles.
  • Traiter à partir de 1 thrips par plante, à partir du stade 50 à 80% de plantes levées.

Voir le descriptif du ravageur

 

La sitone du pois

  • Surveiller de la levée du pois jusqu’au stade 6 feuilles.
  • Les attaques se traduisent par des morsures du limbe des feuilles et des manques à la levée.
  • Traiter lorsque de 5 à 10 morsures sont repérées sur les premières feuilles.
  • L’intervention vise les adultes avant les pontes : il n’y a aucun de moyen de lutte contre les larves.
 

Le puceron vert du pois

  • Surveiller du stade 6 feuilles jusqu’aux premières gousses.
  • Les attaques se traduisent par des piqures alimentaires provoquant un affaiblissement des plants et la transmission de viroses.
  • Traiter à partir de 20 à 30 pucerons par tige.
 

La tordeuse du pois

  • Surveiller à partir de la floraison.
  • Les chenilles pénètrent les gousses pour dévorer les grains.
  • La lutte chimique doit être précise pour viser les chenilles avant qu’elles ne pénètrent dans les gousses.
  • Traiter dès 400 captures cumulées d’adultes (100 en production de semences et alimentation humaine). Renouveler le traitement si le seuil est à nouveau atteint la semaine qui suit.
 

La noctuelle défoliatrice

  • Surveiller à partir de la mi-mai, date d’apparition de la première génération.
  • Les chenilles se nourrissent aussi bien des feuilles que des tiges. Les individus de la deuxième génération (juillet-août) sont les plus préjudiciables aux cultures.
  • Traiter en début d’attaque sur jeunes larves.

Mageos® MD, la solution insecticide de BASF contre les principaux ravageurs du pois


  • Autorisé sur pois, contre la sitone, le puceron vert, le thrips, la noctuelle défoliatrice et la tordeuse.
  • Insecticide à base d’alphaméthrine, une pyréthrinoïde de synthèse.
  • Microsphères effervescentes , une formulation pratique et qui renforce l’efficacité de la substance active.
  • Efficace à la dose de 80 g/ha (bien respecter les conditions d’emploi du produit et le stade de sensibilité des insectes).



Télécharger la FDS et la fiche technique de Mageos® MD


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Produits pour les professionnels : utilisez les produits phytopharmaceutiques avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l'étiquette et les informations concernant le produit.