BASF France Agro

Abeilles et colza : minimiser l’impact des traitements fongicides


Riches en nectar et en pollen, les fleurs de colza sont une ressource importante de nourriture pour les abeilles à la sortie de l’hiver. Mais la floraison est aussi le moment de certaines applications fongicides. Positionnement des traitements, conditions de température, choix des buses… Les bonnes pratiques à respecter pour prendre soin des pollinisateurs… et rassurer les apiculteurs.

Abeille sur colza

Quel rapport entre les pollinisateurs et les fongicides ?


Certaines applications de fongicides coïncident avec les périodes de présence de pollinisateurs sur les cultures : lors de la floraison du colza ou en période de production d’exsudats en céréales par exemple. Or les apiculteurs se questionnent sur l’impact des traitements sur les pollinisateurs.


Comment mieux comprendre les interactions abeilles et fongicides ?


Depuis 2016, le Pôle Partenaire Agrofournitures, Agrosolutions et BASF France division Agro travaillent conjointement sur les liens entre pollinisateurs et traitements fongicides en grandes cultures.


A cette occasion, plusieurs actions ont été mises en place :

  • Une enquête sur les pratiques et la prise en compte des pollinisateurs lors des traitements par les agriculteurs
  • Des essais sur l’impact des horaires et des volumes de traitements en plein champ
  • Une analyse long terme des suivis de ruchers en conditions de plein champ depuis 2014


Ce que l’on sait au travers des études déjà menées :

  • Les abeilles domestiques participent à l’élaboration du rendement en butinant les fleurs de colza (+ 4 à + 16% de rendement grâce à la pollinisation entomophile)
    (source : 6 études BASF menées sur 2 sites entre 2012 et 2015)
  • Les fleurs de colza, riches en nectar et en pollen, sont une ressource importante de nourriture pour les abeilles à la sortie de l’hiver.
  • Les abeilles domestiques butinent en moyenne sur la durée de la floraison et dans nos études (Est et Nord principalement) pour 59% sur le colza (les bourdons pour 42%)
    (sources : programme BiodiversID, études BASF);
  • Il n’y a pas de risque de toxicité aiguë à court et moyen terme des fongicides sur les abeilles domestiques (dans le respect des Bonnes Pratiques Agricoles);
  • Les abeilles n’entrent pas ou très peu en contact avec la rosée du matin et ne l’utilisent donc pas pour s’abreuver. Un traitement fongicide effectué tôt en matinée ne devrait donc pas impacter la santé des abeilles
    (source : Etude BASF, 2017, 7 parcelles);
  • En avril, au moment de la floraison du colza, la période de butinage des abeilles domestique a lieu lorsque la température est supérieure ou égale à 12°C ; les heures pouvant varier en fonction des années et des régions.


Les règles à respecter par les agriculteurs concernant les fongicides et ce que l’on apprend d’une enquête auprès de 250 agriculteurs

(Enquête IDDEM, Agrosolutions, 2016)

  • Les pyréthrinoïdes sont à utiliser avant les traitements à base de triazoles/imidazoles avec un délai supérieur à 24H entre les deux applications (« P avant T »)
    • 37% des agriculteurs savent qu’il faut utiliser d’abord l’insecticide pyréthrinoïde avant le fongicide triazole/imidazole
    • 60% des agriculteurs respectent un délai ≥ 24h entre ces deux traitements et 27% demandent conseil à leur coopérative
  • Traiter avec un vent inférieur à 19 km/h
    • 97% des agriculteurs traitent avec un vent ≤ 19 km/h


Pour rappel concernant les insecticides :

  • Les traitements insecticides et acaricides sont interdits en période de floraison et de production d’exsudats
  • Par dérogation, l’application d’insecticides ou d’acaricides en période de floraison ou de production d’exsudats est possible en absence d’abeilles avec un produit possédant la mention abeille pour un usage défini
  • Détruire préalablement les adventices ou toutes plantes en fleurs présentes dans la zone à traiter (en dehors des fleurs de la culture)

Les bonnes pratiques à diffuser

  • Eviter de traiter si la température est supérieure à 12°C pour limiter la présence d’abeilles sur les cultures et les zones adjacentes au moment du traitement fongicide (se renseigner sur les conditions météorologiques avant le traitement).
    • Par exemple, 25% d’agriculteurs traitent avec un fongicide colza entre 9h et 20h


  • Sur colza, privilégier un traitement fongicide en dehors des stades G2 et G3 du colza pour minimiser davantage le risque d’exposition des abeilles
  • Utiliser des buses anti-dérives lors d’un traitement à proximité d’un couvert en fleurs
  • Prévenir les apiculteurs 48h avant traitement pour favoriser les bonnes relations


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Produits pour les professionnels : utilisez les produits phytopharmaceutiques avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l'étiquette et les informations concernant le produit.