-  
  • Arboriculture

« Lorsque les conditions climatiques seront favorables à la tavelure, il faudra réagir vite »

La pression de la tavelure sur pommiers dans le Centre-Ouest est faible jusqu’à présent, mais elle pourrait devenir rapidement très élevée, dès que les températures vont remonter et que des pluies seront annoncées. Il faut donc se tenir prêt. Il faudra penser ensuite à la pose des diffuseurs en confusion sexuelle, puis à l’application de Regalis Plus. Explications avec Christian Jacob.

Christian Jacob, Responsable Technique et Réglementaire zone Centre-Ouest chez BASF


A quels stades sont aujourd’hui les pommiers dans votre région et comment se présente le risque tavelure ?


Les pommiers sont au stade C3, c’est-à-dire entre éclatement du bourgeon et oreille de souris-apparition de l’extrémité de la feuille. Les arbres ont atteint le stade de sensibilité à la tavelure. Le stock de spores projetables est par contre, assez faible, et le froid augmente la durée d’humectation nécessaire pour que la contamination puisse se produire. Le risque est donc pour le moment, assez faible. Lorsque les températures vont remonter et que des pluies seront annoncées, la pression risque d’être beaucoup plus forte. Il faudra alors réagir vite pour stopper les contaminations primaires. On pourra intervenir avec du mancozèbe, par exemple, puis avec des produits plus sécurisants, commeDelan® Pro, la nouvelle référence contre la tavelure, ouGringo®. Il faudra penser à bien alterner les substances actives. On pourra poursuivre la protection en post-floraison, avecMaccani®, ouSercadis®, à base de SDHi, très puissant contre la tavelure et l’oïdium. L’oïdium progresse chez nous depuis deux ou trois ans, et à ce titre, Sercadis présente un réel intérêt.


Vous disposez depuis quelques années du Rak® 3 Super, contre le carpocapse du pommier. Vous déclinez les dispositifs de confusion sexuelle à d’autres insectes. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?


En plus desRak® 3 Super, nous venons en effet de lancer les nouveaux diffuseursRak® 3 + 4, efficaces contre le carpocapse du pommier et les tordeuses de la pelure, pour les secteurs qui sont concernés par les deux types d’insectes ravageurs. La pression des tordeuses de la pelure a tendance à augmenter ces dernières années dans la région. Comme pour lesRak® 3 Super, les diffuseursRak® 3 + 4 n’ont pas d’odeur, et se posent facilement à l’aide de cannes de pose.


Les arboriculteurs ont aussi la possibilité d’utiliser Regalis® Plus pour réguler la pousse des arbres. Quels sont les avantages de ce produit ?


Le fait de limiter la croissance des arbres permet d’améliorer la qualité de la récolte, mais aussi de réduire les temps d’intervention dans les vergers, notamment les temps de taille l’hiver suivant.Regalis® Plus s’applique soit en une seule intervention à 2,5 l/ha au moment de la floraison, soit en deux applications de 1,5 l/ha chacune, la première en début de floraison, et la deuxième au stade 71 à 75, lorsque le diamètre du fruit atteint 10 mm.

En savoir plus :


Delan® Pro

Gringo®

Maccani®

Sercadis®

Regalis® Plus

Rak® 3 Super

Rak® 3 + 4

A chaque verger son Rak®


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

 

Produits pour les professionnels : utilisez les produits phytopharmaceutiques avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l'étiquette et les informations concernant le produit.