Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Phoma [Phoma sp.]

Phoma du colza

Le phoma est l’une des maladies les plus préjudiciables du colza. Pour l’éviter, il est important de mettre en oeuvre les mesures de prophylaxie connues et d’opter pour les variétés les moins sensibles. Dans les situations à risque, il est possible d’intervenir avec un fongicide efficace à l’automne.


Symptômes

Le phoma se reconnaît aux macules qui apparaissent sur feuilles à l’automne, sous la forme de taches gris cendré avec des points noirs.

A la sortie de l’hiver, une nécrose au collet peut apparaître, qui peut provoquer la rupture du bas de la tige et le dessèchement de la plante, ou la casse de la tige à la floraison.


Nuisibilité

Le phoma peut-être très préjudiciable au colza, les pertes de rendement pouvant atteindre plus de 50%.


Moyens de lutte

  • Privilégier les variétés très peu sensible au phoma (TPS) en alternant les groupes de variétés.
  • Broyer et enfouir les résidus de colza pour éviter la contamination des parcelles voisines à l’automne.
  • Réduire les résidus de céréales dans la parcelle pour éviter l’élongation de la tige du colza.
  • Traiter avec un fongicide au stade 4 à 6 feuilles du colza dans les situations à risque (variétés sensibles, élongation, semis tardifs).
  • Pour être efficaces, les traitements fongicides doivent être réalisés pendant les phases de contamination (suivre les bulletins de santé du végétal).

Phoma du tournesol

Le phoma est une maladie très fréquente du tournesol . Elle peut se manifester sous deux formes : attaques au niveau du collet et symptômes sur les feuilles et les tiges. Elle peut entraîner jusqu’à 50% de pertes de rendement en cas d’attaques précoces au niveau du collet.


Symptômes

Lorsque le phoma est présent par des symptômes sur feuilles et par l’apparition de taches noires sur les tiges, il est moins préjudiciable à la culture : les pertes de productivité sont alors comprises entre 2 et 6 q/ha.


Nuisibilité

Le phoma peut attaquer le tournesol au niveau du collet et du système racinaire. Il peut alors provoquer un dessèchement précoce des pieds très pénalisant pour la culture, deux à trois semaines avant la maturité. Les pertes de rendement peuvent alors atteindre 30, voire 50%.


Moyen de lutte

Dans la pratique, le Cetiom conseille de réserver la lutte fongicide contre le phoma sur tige à des situations à fort potentiel en la couplant à un traitement contre le phomopsis, s’il est prévu, ou à l’apport de bore, à condition que la variété soit très peu sensible ou résistante au phomopsis.

Nos solutions contre le phoma du tournesol

Top