Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Les pesticides protègent les cultures contre leurs bio-agresseurs

Dans la nature, maladies, insectes ravageurs et mauvaises herbes (ou adventices) font obstacle au bon développement des cultures. Les pesticides, ou produits phytopharmaceutiques, font partie des solutions techniques utilisées par les agriculteurs pour protéger leurs récoltes. Utilisés à bon escient, ils contribuent à produire des denrées de qualité à des prix abordables pour tous.

Les cultures sont en compétition tout au long de leur cycle avec de nombreux bio-agresseurs

Tout au long de leur cycle, les cultures sont soumises à de multiples agressions qui freinent leur développement :

  • Insectes ravageurs, qui abiment une partie de la récolte et favorisent la propagation des maladies
  • Maladies, dues le plus souvent à des champignons microscopiques, mais aussi à des bactéries et des virus
  • Mauvaises herbes ou adventices, qui concurrencent les cultures et constituent des réservoirs potentiels de maladies.

Ces multiples attaques conduisent à des rendements plus faibles, des récoltes parfois impropres à la consommation et des baisses de revenus pour les agriculteurs.

Les pesticides protègent les cultures

Quand la pression des maladies, ravageurs et mauvaises herbes (ou plantes adventices des cultures) devient trop forte, il est possible de les protéger avec des produits spécifiques. On les désigne couramment sous le nom de pesticides. Leur dénomination officielle est produits phytopharmaceutiques. Le monde agricole les appelle aussi produits phytosanitaires ou encore produits de protection des plantes.

Parmi eux, on distingue :

  • les fongicides, qui permettent de contrôler les champignons responsables de nombreuses maladies dans les cultures
  • les insecticides, qui permettent de limiter les attaques des insectes ravageurs
  • les herbicides, qui permettent de limiter le développement des plantes en compétition avec les cultures.

Les produits phytopharmaceutiques doivent être utilisés à bon escient, dans le cadre d’une protection raisonnée intégrant également l'agronomie (« le bon produit, à la bonne dose et au bon moment »). Ils contribuent à produire des denrées de qualité à des prix abordables pour tous.

La protection des cultures peut devenir obligatoire

Face à des attaques particulièrement nuisibles pour les cultures ou la forêt, les préfets ont, depuis 1975, le pouvoir de rendre obligatoire le déclenchement d’un système de lutte.
Par exemple, des attaques de flavescence dorée de la vigne, le Pou de San José sur certaines espèces fruitières imposent une lutte obligatoire. L'arrivée dans quelques régions françaises (Ile de France, Alsace, Rhône Alpes) en 2002 de la chrysomèle du maïs a justifié une lutte rigoureuse et des mesures de confinement pour limiter son extension dans d'autres régions de production de maïs.

Le saviez-vous ?

7 nouveaux insectes ravageurs arrivent chaque année en France.

Les pesticides permettent de sécuriser les récoltes

Les pesticides permettent de sécuriser les récoltes

Sans protection des cultures, les rendements chuteraient dramatiquement. En France, on estime à 45% les pertes que provoquerait sur la récolte de blé l’absence de traitements phytosanitaires contre les bioagresseurs. Pour que les récoltes soient bonnes, les cultures doivent être protégées contre les maladies, les insectes ravageurs et les mauvaises herbes.

Les pesticides préservent la qualité des récoltes

Les pesticides préservent la qualité des récoltes

Insectes et maladies nuisent non seulement au rendement des récoltes, mais aussi à leur qualité. Utilisés à bon escient, les produits phytopharmaceutiques contribuent à préserver l’aspect et le goût des aliments ainsi que la qualité technologique des récoltes et leur bonne conservation. En outre, ils permettent de lutter contre le développement de mycotoxines, contaminants produits par certains champignons, qui peuvent se révéler dangereux pour la santé humaine et animale.

Répondre aux besoins alimentaires de la population mondiale

Répondre aux besoins alimentaires de la population mondiale

Nourrir 10 milliards d’êtres humains avec un potentiel de terres cultivables limité : tel est le défi que l’agriculture mondiale doit relever à l’horizon 2050. Pour atteindre cet objectif, il convient d’intensifier la productivité des surfaces agricoles tout en respectant les ressources naturelles disponibles. Une réponse qui passe par l’innovation, tant dans les domaines de la sélection génétique, des pratiques culturales ou des nouvelles technologies que d'une protection des cultures renouvellée.

Tout savoir sur les pesticides

Tout savoir sur les pesticides

A quoi servent les pesticides ? Sont-ils dangereux pour la santé ? Menacent-ils l'environnement ?


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto .

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com .

Top