Agricultural Solutions
Agriculture

Contact

Résistance aux produits phytosanitaires : qu’est-ce qu’un mode d’action ?

Savoir comment les matières actives des produits phytosanitaires agissent sur le métabolisme et les fonctions vitales des bioagresseurs constitue un atout quand on veut adopter une stratégie volontariste de gestion des modes d’action. Aperçu des principaux modes d’action fongicides, insecticides et herbicides.

Définitions : mode et site d’action

On désigne par « mode d’action » le mécanisme biochimique utilisé par un produit phytosanitaire pour entraîner la mort du bioagresseur visé. Pour chaque catégorie de produits – fongicides, insecticides, herbicides – il existe plusieurs types de modes d’action.

La cible d’un produit phytosanitaire est appelée « site d’action ». Il s’agit généralement d’une enzyme indispensable au métabolisme du parasite. Les produits phytosanitaires peuvent avoir une ou plusieurs cibles : on parle ainsi de produits « unisites » ou « multisites ».

Il est essentiel de prendre en compte tous ces paramètres dans la lutte contre l’apparition de résistances aux produits phytosanitaires.

Les principaux modes d’action fongicides

Le Fungicide Resistance Action Committee's (FRAC), organisme international qui coordonne la lutte contre la résistance aux fongicides, recense plus d'une quarantaine de modes d'action pour les matières actives fongicides.On peut les regrouper en 4 grands types :

  • Action sur les mitoses et la division cellulaire
  • Action sur les biosynthèses cellulaires
  • Action sur la respiration cellulaire
  • Action multiples

Les principaux modes d’action fongicides

En France, deux modes d’actions fongicides représentent pratiquement à eux seuls la moitié des molécules utilisées: la respiration et la biosynthèse des stérols membranaires.

Par ailleurs, près de 90% des molécules fongicides utilisées sont des unisites. Par conséquent, si ces molécules ne sont pas gérées correctement, et ce le plus tôt dès leur introduction sur le marché, elles sont susceptibles de sélectionner rapidement des résistances.

Les principaux modes d’action herbicides

L’Herbicide Resistance Action Committee's (Hrac), organisme international qui coordonne la lutte contre la résistance aux herbicides, recense plus d’une vingtaine de modes d'action pour les matières actives herbicides.On peut les regrouper en 4 grands types :

  • Action sur les mitoses et divisions cellulaires
  • Action sur les biosynthèses cellulaires (ex. inhibition de la biosynthèse des acides aminés, des lipides, des pigments caroténoïdes, de la cellulose)
  • Inhibition de la photosynthèse
  • Perturbation des mécanismes sous contrôle auxinique

Les principaux modes d’action insecticides

L’Insecticide Resistance Action Committee's (Irac), organisme international qui coordonne la lutte contre la résistance aux insecticides, recense près de 30 modes d'action pour les matières actives insecticides.On peut les regrouper en 4 grands types :

  • Action sur le système nerveux
  • Action sur la respiration
  • Action sur la cuticule
  • Perturbateurs hormonaux de la mue

De quoi parle-t-on ?

De quoi parle-t-on ?

La résistance des bioagresseurs (maladies, adventices, ravageurs) à certains produits phytosanitaires est un sujet de préoccupation majeur pour tous les professionnels de l’agriculture. Pour prévenir et gérer le développement des résistances, il est essentiel de bien en connaître les mécanismes.

En savoir plus
Les mécanismes en jeu

Les mécanismes en jeu

La résistance aux matières actives phytosanitaires fait appel à des mécanismes biochimiques, physiologiques ou comportementaux pouvant être très complexes. Attention, tout échec au champ n’est pas synonyme de résistance ; un diagnostic doit être établi au laboratoire.

En savoir plus
BASF s’engage dans la lutte contre les résistances

BASF s’engage dans la lutte contre les résistances


L’implication de BASF sur la question de la résistance des bioagresseurs aux produits phytosanitaires se traduit par une identification des risques dès le lancement de nouveaux produits et par une surveillance de leur efficacité en laboratoire comme au champ. Elle passe aussi par la diffusion de recommandations régulières permettant aux agriculteurs de définir leurs stratégies de gestion des modes d’action.

En savoir plus
Prévenir et gérer les risques de résistances aux fongicides

Prévenir et gérer les risques de résistances aux fongicides

L’évolution de la sensibilité aux fongicides de certains champignons pathogènes suscite de légitimes inquiétudes. Elle n’est pourtant pas une fatalité. Il est possible de préserver l’efficacité des modes d’action fongicides en respectant quelques principes simples… c’est ce que l’on appelle « gérer les modes d’action ».

En savoir plus
Prévenir et gérer les risques de résistances aux herbicides

Prévenir et gérer les risques de résistances aux herbicides

Pour limiter le développement des résistances aux herbicides, il est plus que jamais nécessaire de raisonner son désherbage dans le cadre de la rotation, en intégrant les bonnes pratiques agronomiques et en gérant correctement les modes d’action herbicides.

En savoir plus
Prévenir et gérer les risques de résistances aux insecticides

Prévenir et gérer les risques de résistances aux insecticides

La moindre sensibilité aux matières actives insecticides développée par certains ravageurs n’est pas une fatalité. Il est possible de lutter contre ce phénomène en articulant mesures prophylactiques et gestion raisonnée des modes d’actions insecticides.

En savoir plus

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

En savoir plus

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

En savoir plus

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

En savoir plus

Pratiques responsables

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : protection de l’utilisateur, règles lors des interventions phytosanitaires, préservation de l'environnement et de la biodiversité.

En savoir plus


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.

Top