Agricultural Solutions
header questions d'agriculture
Site pour les professionnels de l'agriculture

Fongicides SDHI : sont-ils sans risque pour l’environnement ?

« N’importe quel être vivant qui est mis au contact de ces molécules est mis en danger (vers de terre, abeilles, mammifères, Hommes…) ». C’est l’argument défendu par un collectif de chercheurs de médecins à propos des fongicides SDHI. Toutefois, utilisée depuis les années 60-70, cette famille de fongicides n’a jamais fait l’objet de la moindre alerte sanitaire. La catastrophe annoncée aurait déjà dû avoir lieu, notamment sur les êtres vivants les plus exposés aux inhibiteurs de la SDH.

Les fongicides SDHI sont-ils néfastes pour l'environnement et plus spécifiquement pour les champignons, les vers de terre et les abeilles ?

Fongicides SDHI : quel fonctionnement ?


La Succinate Déshydrogénase (SDH) est une enzyme qui joue une fonction clé dans le processus respiratoire des cellules des champignons. Les fongicides de la famille des SDHI (Succinate DesHydrogenase Inhibitors) ont ainsi pour mode d’action commun de bloquer ce processus de respiration et donc d’éliminer les champignons nuisibles sur les cultures concernées.

>> En savoir plus sur le mode d’action des fongicides SDHI



Un collectif alerte sur la toxicité des SDHI pour la biodiversité


En avril 2018, un collectif de chercheurs a publié une tribune afin « d’attirer l’attention sur les risques potentiels pour la santé humaine et l’environnement de l’usage d’une classe de pesticides, les SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase), désormais utilisés à grande échelle comme antifongiques en agriculture ». Après avoir observé des effets in vitro, l’équipe de chercheurs considère ainsi que certaines molécules de la famille des fongicides SDHI ne se contentent pas seulement d’inhiber l’activité de la SDH des champignons, mais peuvent également bloquer celle des vers de terre, des abeilles, voire des cellules humaines.

Fongicides SDHI : aucune toxicité pour l’environnement


« L’observation de l’effet de ces fongicides sur la SDH de différents organismes, comme celui du ver de terre ou de l’abeille ne veut pas dire que cet effet va être observé sur l’organisme entier. » explique le Dr. Michel Urtizberea, Toxicologue et Responsable du service Homologation de BASF France division Agro. En effet, dans le cadre du dossier d’homologation , des études d’écotoxicologie sont menées afin d’exposer l’animal entier (abeille, ver de terre, poisson, mammifères…) aux SDHI. Les éventuels effets toxiques vont alors être analysés. « A ce jour, la toxicité sur l’environnement et la flore des SDHI n’a pas été démontrée ».

Alerte sanitaire SDHI : l’ANSES conclue à l’absence de toxicité pour l’environnement

« A l’heure actuelle des connaissances scientifiques, les SDHI ne présentent pas de risques pour les organismes vivants » explique Antony Fastier, expert toxicologue chez BASF. « L’ANSES évalue toutes les populations (l’homme, bien entendu, mais aussi les abeilles ou encore les vers de terre par exemple) et tous types de compartiments environnementaux dans le cadre de la réglementation en vigueur. Et tous les risques doivent être acceptables pour toutes ces populations. Sinon, aucune AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) n’est accordée. »

Ainsi, en janvier 2019, et après une étude approfondie des données scientifiques, les experts indépendants mandatés par l’ANSES ont confirmé que dans la grande majorité des cas, les consommateurs sont très peu exposés aux SDHI - et lorsqu’il y a exposition, les niveaux sont particulièrement minimes. En conclusion, il n’y a pas « d’éléments en faveur d’une alerte sanitaire pour la santé humaine et l’environnement en lien avec l’usage agricole de ces fongicides qui pourraient justifier la modification ou le retrait des autorisations de mise sur le marché » selon l’ANSES.
(Source : ANSES)

Enfin, les agriculteurs ont-ils constaté un problème avec les fongicides SDHI ?

"En appliquant les bonnes pratiques, on a aucun problème avec les produits phytosanitaires que l'on a aujourd'hui dans notre boîte à outils, et notamment les SDHI" explique Rémi Duméry, cultivateur beauceron. "Le progrès et l'innovation nous permettent toujours d'avoir des produits qui sont à la fois efficaces pour l'agriculture, pour protéger ses cultures, pour avoir une alimentation saine et aussi de plus en plus respectueuse de l'environnement."

Que sont les fongicides SDHI ? Fonctionnement, action...

Que sont les fongicides SDHI ? Fonctionnement, action...

Quelle est leur utilité ? Quel est leur mode d'action ? Quelle est la quantité de fongicides SDHI utilisés en France ?

Répondre aux enjeux de l'alimentation et du changement climatique

Répondre aux enjeux de l'alimentation et du changement climatique

D’année en année, les progrès de la science permettent de proposer des fongicides plus respectueux de l’environnement et de la santé humaine. Leur profil toxicologique est de plus en plus favorable et ils sont efficaces pour gérer les maladies fongiques dans les cultures.

Fongicides SDHI : quels impacts sur les abeilles ?

Fongicides SDHI : quels impacts sur les abeilles ?

Des études sont bien entendu menées dans le cadre du dossier d’homologation, avant l'utilisation par les agriculteurs, mais également après l'homologation. La toxicité pour les abeilles d’un fongicide SDHI, comme le boscalid, est nettement moins importante que celle des deux principaux médicaments vétérinaires (amitraze et tau-fluvalinate), utilisés par les apiculteurs directement dans les ruches.

Controverse sur les fongicides SDHI : que répond l'ANSES ?

Controverse sur les fongicides SDHI : que répond l'ANSES ?

Des chercheurs du CNRS, de l’Inserm et de l’INRA ont émis des questionnements sur l’innocuité des SDHI au travers d’une tribune publiée dans le journal Libération le 15 avril 20181. Les autorités sanitaires françaises par la voix de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’environnement et du travail), se sont auto-saisies de la question.

Les fongicides SDHI sont-ils dangereux pour la santé humaine ?

Les fongicides SDHI sont-ils dangereux pour la santé humaine ?

Les huit chercheurs du CNRS, de l’Inserm et de l’INRA soupçonnent les fongicides SDHI d’avoir des effets néfastes sur la biodiversité et sur la santé humaine. Ces chercheurs se basent sur des effets observés in vitro sur les cellules de mammifères pouvant, selon eux, entrainer des effets potentiels chez l’Homme. Pour l'ANSES, ces soupçons ne sont pas justifiés.

Les fongicides SDHI créent-ils des résistances ?

Les fongicides SDHI créent-ils des résistances ?

Cette question n’est pas spécifique aux SDHI. Elle est inhérente à la biologie des champignons. C’est une problématique que l’on trouve aussi en santé humaine par exemple pour les antibiotiques.

Top