Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Répondre aux besoins alimentaires de la population mondiale

Nourrir 10 milliards d’êtres humains avec un potentiel de terres cultivables limité : tel est le défi que l’agriculture mondiale doit relever à l’horizon 2050. Pour parvenir à cet objectif, il convient d’intensifier la productivité des surfaces agricoles tout en respectant les ressources naturelles disponibles. Une réponse qui passe par l’innovation, tant dans les domaines de la sélection génétique, des pratiques culturales ou des nouvelles technologies que de la protection des cultures.

Une demande qui ne cesse de croître

Comme on le voit sur ce graphique, la demande mondiale en produits végétaux agricoles croît régulièrement depuis les années 60, tirée par plusieurs secteurs :

  • L’alimentation humaine : selon la FAO, les besoins alimentaires mondiaux devraient augmenter de 50% d’ici à 2030 en raison de la croissance démographique et la volonté de pallier à la malnutrition.
  • L’alimentation animale : l’élévation du niveau de vie dans les pays émergents entraine une diversification des pratiques alimentaires, et notamment une augmentation de la consommation de viande, laquelle mobilise une part croissante des récoltes végétales (il faut 10 kg de céréales et de soja pour produire 1 kg de bœuf).
  • La biochimie et les agrocarburants : l’Agence internationale de l’énergie prévoit un quadruplement de la production mondiale d’agrocarburants d’ici à 2030. Quant à l’industrie chimique française, elle s’est engagée à faire passer la part de ses matières premières d’origine végétale de 8 à 15% d’ici à 2017.

Des terres cultivables limitées

Les terres arables ne représentent qu’un peu plus de 11% de la surface terrestre de la planète. Le reste est occupé par les prairies, les forêts et les déserts. A ce jour, les meilleures terres sont déjà cultivées, et celles qui ne le sont pas encore ne permettent pas d’envisager des gains de productivité importants.

Nos sols sont en danger !

C’est le cri d’alarme lancé par la FAO qui a fait de 2015 l’année internationale des sols. L’urbanisation croissante, la déforestation, la surexploitation et les pratiques de gestion des terres non durables, la pollution, le surpâturage et le changement climatique sont autant de fléaux qui menacent les sols cultivables en de nombreux endroits du globe. Chaque année, près de 10 millions d’hectares de terres arables (l’équivalent de la Belgique et des Pays-Bas réunis) sont ainsi touchés par la désertification.

Innover pour produire plus

Si la population augmente alors que la surface des terres cultivables (SAU) reste constante, cela signifie que les rendements par hectare devront plus que doubler pour nourrir la population mondiale future. C’est le défi que doit relever l’agriculture de demain : intensifier la production tout en respectant l’écosystème agricole. Ce progrès de l’agriculture passe par l’innovation, tant dans les domaines de la sélection génétique, des pratiques culturales ou des nouvelles technologies que de la protection des cultures.

Les pesticides protègent les cultures contre leurs bio-agresseurs

Les pesticides protègent les cultures contre leurs bio-agresseurs

Dans la nature, les cultures se défendent naturellement contre les maladies, insectes ravageurs et mauvaises herbes (ou adventices). Les défenses naturelles étant parfois insuffisantes, les pesticides, ou produits phytopharmaceutiques, font partie des solutions techniques utilisées par les agriculteurs pour compléter la protection de leurs récoltes. Utilisés à bon escient, ils contribuent à produire des denrées de qualité à des prix abordables pour tous.

Les pesticides permettent de sécuriser les récoltes

Les pesticides permettent de sécuriser les récoltes

Sans protection des cultures, les rendements chuteraient dramatiquement. En France, on estime à 45% les pertes que provoquerait sur la récolte de blé l’absence de traitements phytosanitaires contre les bioagresseurs. Pour que les récoltes soient bonnes, les cultures doivent être protégées contre les maladies, les insectes ravageurs et les mauvaises herbes.

Les pesticides préservent la qualité des récoltes

Les pesticides préservent la qualité des récoltes

Insectes et maladies nuisent non seulement au rendement des récoltes, mais aussi à leur qualité. Utilisés à bon escient, les produits phytopharmaceutiques contribuent à préserver l’aspect et le goût des aliments ainsi que la qualité technologique des récoltes et leur bonne conservation. En outre, ils permettent de lutter contre le développement de mycotoxines, contaminants produits par certains champignons, qui peuvent se révéler dangereux pour la santé humaine et animale.

Tout savoir sur les pesticides

Tout savoir sur les pesticides

A quoi servent les pesticides ? Sont-ils dangereux pour la santé ? Menacent-ils l'environnement ?


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto .

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com .

Top