Agricultural Solutions
Tout savoir sur la culture des protéagineux
Agriculture

Contact

La tordeuse du pois, ravageur du pois

Les tordeuses du pois colonisent les parcelles de pois protéagineux dès le printemps. Elles sont nuisibles à la culture lorsqu’elles effectuent leurs vols à partir de début floraison. La lutte chimique est possible, mais elle doit être très précise, car elle doit viser les chenilles avant qu’elles ne pénètrent dans les gousses.

Descriptif de la tordeuse

Ce papillon marron gris de 1,5 cm environ d’envergure, possède de longues antennes et des ailes antérieures brun olive avec des reflets jaune ocre et, sur leur bord, des taches blanches et jaunes. Ses ailes postérieures sont grises et en forme de « toit » au repos.

La larve est une chenille blanc jaunâtre de 13 à 18 mm de long en fin de développement, avec la tête et la plaque thoracique brunes.

La biologie de la tordeuse

Après leur éclosion, les papillons effectuent leurs vols vers les cultures de pois à partir du mois de mai, c’est-à-dire au début de la floraison des pois, et jusqu’à fin juillet. Les femelles déposent leurs œufs sur les stipules, les folioles ou les gousses.

Les chenilles font ensuite leur apparition au stade « baladeur» pendant environ 24 heures, avant de pénétrer dans les jeunes gousses dont elles consomment les grains pendant 18 à 30 jours. Elles gagnent ensuite le sol pour hiverner sous forme de cocon.

Dégâts dus à la tordeuse

La consommation des grains par les chenilles (jusqu’à 6 grains par chenille) est responsable de pertes de rendement et de qualité importantes.

De l’extérieur, les plantes ne montrent pas de symptômes visibles. Les points de pénétration des chenilles peuvent cependant favoriser le développement de certains champignons.

Le niveau de dégâts dépend de l’importance du vol et du stade des pois au moment de l’arrivée des tordeuses dans les parcelles (la période la plus sensible est la floraison).


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Seuil d’intervention et moyens de lutte

  • Pour être efficace, le traitement doit viser le stade « baladeur » des chenilles, avant la pénétration dans les gousses.
  • La lutte contre la tordeuse est basée sur le suivi des populations d’adultes par piégeage sexuel (phéromone) à partir du stade début floraison du pois. Les larves issues de papillons qui volent avant ce stade ne se développent pas faute de gousses.
  • Les seuils d’intervention sont définis par un cumul de piégeage : 400 captures pour les pois protéagineux, 50 à 100 captures pour les pois de conserve ou les productions de semences.
  • En cas de persistance des vols, le traitement devra être renouvelé.


Mageos® MD , la solution insecticide de BASF contre les principaux ravageurs du pois :

  • Autorisé sur pois, contre la sitone, le puceron vert, le thrips, la noctuelle défoliatrice et la tordeuse.
  • Insecticide à base d’alphaméthrine, une pyréthrinoïde de synthèse.
  • Microsphères effervescentes , une formulation pratique et qui renforce l’efficacité de la substance active.
  • Efficace à la dose de 80 g/ha (bien respecter les conditions d’emploi du produit et le stade de sensibilité des insectes).

La protection insecticide

Protection insecticide du pois

Protection insecticide du pois

Sitone, thrips, puceron vert, tordeuse, noctuelle défoliatrice : les ravageurs du pois sont présents tout au long du cycle de la culture. Ils peuvent provoquer jusqu’à 30 q/ha de pertes de rendement. Pour les contrôler sans préjudice pour la faune auxiliaire et l’environnement, il est indispensable de raisonner les interventions au cas par cas.

En savoir plus

Les autres ravageurs du pois

La sitone du pois

La sitone du pois

La présence de sitones se reconnaît aux encoches circulaires en bordure de feuilles. Leurs larves s’attaquent aux nodosités et aux jeunes racines, affaiblissant ainsi les plantes...

Description, biologie et dégâts du sitone du pois
Le thrips du pois, du lin et des céréales

Le thrips du pois, du lin et des céréales

Le thrips du pois, du lin et des céréales s’attaque aux cultures de pois protéagineux dès leur levée...

Description, biologie et dégâts de thrips du pois
La noctuelle défoliatrice

La noctuelle défoliatrice

En se nourrissant des feuilles de pois, les chenilles de noctuelles défoliatrices peuvent être très nuisibles à la culture...

Description, biologie et dégâts de la noctuelle défoliatrice
Le puceron vert du pois

Le puceron vert du pois

Une nuisibilité pouvant atteindre 20 q/ha, une chute des poids de 1000 grains, etc. Les pucerons verts font partie des ravageurs du pois à surveiller de près...

Description, biologie et dégâts du puceron vert du pois
Les autres ravageurs du pois

Les autres ravageurs du pois

Bruches et cécidomyies, limaces et pigeons : d’autres ravageurs peuvent aussi être friands de pois...

En savoir plus

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

En savoir plus

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

En savoir plus

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

En savoir plus

Pratiques responsables

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : protection de l’utilisateur, règles lors des interventions phytosanitaires, préservation de l'environnement et de la biodiversité.

En savoir plus


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.

Top