Agricultural Solutions
Les abeilles et l'agriculture
Site pour les professionnels de l'agriculture

Pourquoi les abeilles ne vont pas bien ?

Depuis plus de vingt ans, les colonies d’abeilles se portent mal dans la plupart des pays d’Europe. Les causes de cet affaiblissement des colonies sont nombreuses. Les pathologies, notamment celles provoquées par le varroa, acarien parasite de l’abeille, figurent parmi les premiers responsables.

Un phénomène inquiétant

Observés depuis le milieu des années 1990, l’affaiblissement et la surmortalité des populations d’abeilles touchent à des degrés divers tous les pays d’Europe. C’est un phénomène inquiétant car cet insecte joue un rôle crucial dans la pollinisation des cultures agricoles et, plus largement, dans la reproduction de la majorité des plantes à fleurs sauvages. La santé des abeilles est donc un facteur critique non seulement pour les apiculteurs européens, mais aussi pour les agriculteurs et, indirectement, pour tous ceux qui dépendent de la production alimentaire.

Des causes multifactorielles

Le problème de la surmortalité des abeilles est dû à de nombreux facteurs. Contrairement à ce qu’on entend souvent, l’empoisonnement par les pesticides n’est pas – et de loin – la première cause de ce phénomène, comme l’a montré une enquête des services sanitaires du ministère de l’Agriculture réalisée en 2015 (ci-contre).

On peut classer les causes de mortalité des abeilles en quatre catégories, par ordre décroissant d’importance :

  • Pathologies : principalement, celles provoquées par le varroa, acarien parasite de l'abeille adulte ainsi que des larves et des nymphes.
  • Facteurs environnementaux : baisse de qualité de l’alimentation des abeilles (fragmentation des habitats, climat...).
  • Pratiques apicoles : milieu de vie des colonies, nourrissement, gestion des reines, races... ·
  • Mauvais usage de produits : aussi bien phytosanitaires utilisés en agriculture que vétérinaires utilisés par les apiculteurs.

Bilan des synthèses des déclarations de mortalités 2015 (Draaf Bourgogne-Franche-Comté)

Les pays du Nord plus touchés que les pays du Sud

Les pays du Nord plus touchés que les pays du Sud

La première étude d’envergure sur la surmortalité des colonies d’abeilles en Europe a été publiée en 2014 (programme Epilobee). Menée durant deux ans dans 17 pays membres, elle a montré que les pays du Nord étaient plus fortement frappés que ceux du pourtour méditerranéen.

En savoir plus sur le programme européen Epilobee
Le varroa, ennemi numéro 1 des abeilles

Le varroa, ennemi numéro 1 des abeilles

Acarien parasite originaire d’Asie du Sud-Est, Varroa destructor engendre l’une des parasitoses les plus sévères des abeilles. Il affecte aussi bien les reines que les faux-bourdons et les ouvrières. Outre les effets pathogènes directs que cet acarien exerce sur les larves et les abeilles adultes, il transmet et amplifie aussi d’autres maladies (virus en particulier…). Les colonies d’abeilles sont aussi touchées par d’autres maladies (nosemoses, loques, virus…) et par divers prédateurs, comme le frelon asiatique.

En savoir plus sur le varroa avec l’Inra

Pas de fatalité

Toutefois, le déclin des colonies d’abeilles n’est pas inéluctable. Il peut être enrayé en jouant sur plusieurs facteurs à la fois.

Dans tous les cas, des échanges constructifs entre agriculteurs et apiculteurs sur le terrain sont nécessaires.

Comment prendre soin des abeilles tout au long de l’année ?

Comment prendre soin des abeilles tout au long de l’année ?

Le déclin des colonies d’abeilles n’est pas une fatalité. Tout agriculteur peut contribuer à la santé des pollinisateurs présents sur son exploitation. D’abord, en veillant à la qualité de leur alimentation pendant leur période d’activité. Ensuite, en prenant quelques précautions lorsqu’il traite à la floraison. Enfin, en s’impliquant dans le programme BiodiversID.

En savoir plus
BASF s’engage pour contribuer à la santé des abeilles

BASF s’engage pour contribuer à la santé des abeilles

Il y a longtemps que nous le savons : la biodiversité est indispensable à l’écosystème agricole. Spécialement les abeilles, qui jouent un rôle essentiel pour la pollinisation des cultures. C’est pourquoi notre groupe s’engage avec d’autres partenaires pour veiller à l’alimentation et à la santé des colonies d’abeilles.

En savoir plus
MAQS® : une solution simple, efficace et sûre contre le varroa

MAQS® : une solution simple, efficace et sûre contre le varroa

MAQS® se présente sous forme de bandes contenant un gel composé d’acide formique enveloppé dans un film plastique biodégradable (ecovio®). Grâce à la qualité de sa formulation et à la maîtrise de la diffusion de son principe actif, cette solution apporte une grande efficacité, une grande simplicité d’utilisation et une sécurité pour les abeilles comme pour les apiculteurs et les consommateurs.

En savoir plus
Prendre soin des abeilles et autres pollinisateurs

Prendre soin des abeilles et autres pollinisateurs

Depuis plusieurs années, les abeilles ne vont pas bien. Comment expliquer leur déclin ? Est-il inéluctable ? Quelles actions mener en tant qu’agriculteur pour améliorer leur santé ? Quelques éléments de réponse pour montrer qu’il est possible de concilier agriculture moderne et préservation de la biodiversité.

En savoir plus

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

En savoir plus

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

En savoir plus

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

En savoir plus

Pratiques responsables

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : protection de l’utilisateur, règles lors des interventions phytosanitaires, préservation de l'environnement et de la biodiversité.

En savoir plus


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.

Top