Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Colza

Comme les protéagineux et les autres oléagineux, le colza assure une coupure dans la rotation. Il fournit une huile d’excellente qualité ainsi que des tourteaux pour l’alimentation animale. Le Diester et la chimie verte lui ouvrent de nouveaux débouchés. En outre, c’est une culture adaptée aux enjeux environnementaux.

En colza, l’implantation est l’étape capitale de l’itinéraire cultural. Elle garantit à elle-seule, une grande partie de la réussite de la culture. Pour que le colza puisse partir du bon pied, cinq leviers essentiels peuvent être combinés. Cinq moyens d’actions que confirment les colzaïculteurs français interrogés dans le cadre d’une enquête* réalisée par BASF, en décembre 2020.

* Enquête réalisée auprès de 906 producteurs de colza à travers la France

Le stade 4 feuilles avant le 25 septembre

Pour les agriculteurs, une bonne implantation est avant tout, une levée rapide et homogène qui va permettre au colza d’atteindre le stade 4 feuilles avant le 20-25 septembre, et le stade 8 feuilles avant l’entrée en repos végétatif. Un colza qui pousse vite est pour eux, un colza qui résistera mieux aux attaques de grosses altises et de larves de charançons du bourgeon terminal à l’automne. 

Soigner la préparation de sol et semer tôt

Pour parvenir à bien implanter son colza, le premier levier que nous avons à notre disposition est de le semer tôt dès qu’une pluie significative est annoncée. Il est pour cela conseillé de préparer le sol le plus tôt possible après la récolte de la céréale, afin de garder la fraîcheur et d’être ainsi prêt à intervenir avec son semoir. Il est aussi essentiel d’apporter une fertilisation azotée sous forme minérale ou organique, juste avant ou juste après le semis.

Une variété adaptée et bien protégée

Il est aussi très important d’anticiper le choix de la variété en retenant une génétique adaptée à la région et à la parcelle, et dotée d’une bonne vigueur au départ. La protection des graines de colza stimule les défenses naturelles de la plante et lui permet de mieux résister aux dégâts d’altises.

Contrôler les adventices dès le départ et notamment vulpin et ray-grass, adventices les plus présentes

Le désherbage est aussi un levier indispensable pour lever dès le départ la concurrence des mauvaises herbes et en particulier les vulpins et ray-grass. Les colzas associés avec plantes compagnes constituent un levier supplémentaire pour obtenir dès l’automne un colza robuste.

Top