Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Rouille [Pucciniaceae]

La rouille de la betterave, causée par le champignon Uromyces betae, bénéficie d’une large distribution géographique, notamment en zone maritime. Son impact économique est cependant difficile à estimer car elle apparaît rarement seule.

Symptômes

La maladie se déclare de manière assez tardive, en fin de végétation. Sur les deux faces des feuilles peuvent apparaître de petites pustules de couleur orangé, rouge à brun. Ces pustules renferment une poussière orangée constituée de spores. Au stade plus développé, la multiplication des pustules entraîne le déssechement des feuilles. En fin de saison, des tâches elliptiques peuvent apparaître sur les pétioles.

Nuisibilité

La rouille de la betterave est peu nuisible sur le rendement des parcelles. Cependant, en diminuant la nutrition de la plante et en provoquant le déssechement des feuilles, elle peut engendrer jusqu’à 15% de pertes et une réduction de la richesse en sucre de l’ordre de 1 point, notamment en cas d’attaque précoce. La pureté du jus peut également être altéré en cas de fortes attaques.

Facteurs favorables

Le principal facteur favorable à la rouille de la betterave est l’humidité durant de longues périodes.

Pour son développement, la rouille de la betterave nécessite des températures relativement fraîches (14 à 22°C), d’où son apparition tardive. Elle peut néanmoins tolérer des températures plus chaudes.

De plus, certaines variétés de betterave sont plus sensibles à la maladie que d’autres. Un excès d’azote peut également favoriser son développement.

Caractéristiques épidémiologiques

Au printemps, les spores produites par les fructifications du champignon sont libérées par l’épiderme de la feuille, laissant alors apparaître les premières pustules de couleur rouille sur les deux faces de la feuille. Les urédospores germent par vague et sont ensuite disséminées par le vent et la pluie. Les filaments mycéliens pénètrent alors via les stomates des feuilles et libèrent la poudre orangée. En automne, les téleutospores brunes très résistantes au froid permettent au champignon d'hiverner. Les spores d’été peuvent résister deux ans sur les débris de culture.

Moyens de lutte

Il est important de limiter l’exposition à l’azote et de choisir des variétés de betterave moins sensibles à la rouille. En cas d’apparition précoce des premiers symptômes, on recommandera l’utilisation d’un fongicide polyvalent permettant également de lutter contre la cercosporiose ou l’ oïdium de la betterave.

Top