Agricultural Solutions
Tout savoir sur la culture des protéagineux
Site pour les professionnels de l'agriculture

Les autres maladies du pois

Oïdium, sclérotinia, mildiou, bactériose Pseudomonas syringae pisi, aphanomyces

Moins fréquentes que l’anthracnose, la pourriture grise (botrytis) ou la rouille, ces maladies méritent d’être surveillées. Particulièrement Aphanomyces, redoutable maladie du sol qui interdit la culture du pois.

L'oïdium du pois

  • Susceptible d’être présent surtout dans le sud de la France.
  • Se reconnaît à son feutrage blanc sur les parties aériennes des pois.
  • Favorisé par les températures supérieures à 20°C et les fortes hygrométries.
  • Généralement peu nuisible car apparaissant tardivement dans les parcelles.

Le sclérotinia du pois

  • Surtout présent dans les rotations riches en oléagineux et lors de printemps humides.
  • Provoque un jaunissement des parties aériennes des pois puis leur dessèchement.
  • Malgré des dégâts visuels parfois impressionnants, la nuisibilité du sclérotinia ne dépasse pas les 5 q/ha.

Le mildiou

  • Peu nuisible si les semences ont été protégées par un traitement de semences adapté.
  • Provoque l’apparition d’un feutrage gris sur la face inférieure des feuilles et des vrilles.
  • En l’absence de traitement de semences, les pertes de rendement peuvent atteindre jusqu’à 20 q/ha.

Pseudomonas syringae pisi

  • Cette bactériose se reconnaît aux taches grasses puis aux nécroses en éventail qui apparaissent sur les feuilles et les tiges.
  • Elle se manifeste surtout en cas de gel (semis trop précoces) ou de blessures.
  • Son inconvénient est surtout de fragiliser les plantes vis-à-vis de l’anthracnose.
  • Il n’existe pas de moyen de lutte chimique.

Aphanomyces euteiches

  • Ce champignon se conserve dans le sol et s’attaque aux racines des pois protéagineux. Dans les zones touchées, les plantes jaunissent et cessent de se développer assez rapidement.
  • Les pertes de rendement peuvent être considérables : de 20 à 50 q/ha !
  • Aucun moyen de lutte n’a été identifié à ce jour. La seule façon fiable de gérer le risque Aphanomycesest de réaliser un test pour mesurer le potentiel infectieux de la parcelle, avant les décisions d’assolement, de façon à écarter les parcelles fortement infestées.

Les autres maladies du pois

L'anthracnose du pois

L'anthracnose du pois

L’anthracnose est la maladie la plus fréquente et la plus préjudiciable au pois protéagineux. Favorisée par les peuplements denses et les conditions humides, elle peut être contrôlée par une protection fongicide adaptée.

Le botrytis du pois

Le botrytis du pois

Le botrytis apparaît à partir de la floraison du pois les années humides et chaudes. En l’absence de protection fongicide à ce moment du cycle, il peut provoquer des pertes de rendement allant jusqu’à 20 q/ha.

La rouille du pois

La rouille du pois

Présente surtout en Champagne, la rouille peut être préjudiciable au rendement lorsque les attaques sont précoces. Elle peut être contrôlée par un traitement fongicide dès l’apparition des premiers symptômes.

En savoir plus

Protection fongicide du pois

Protection fongicide du pois

La floraison est le moment où le pois protéagineux est le plus sensible aux maladies. C’est là qu’il faut surveiller l’anthracnose, la maladie la plus fréquente et la plus préjudiciable à la production, mais aussi le botrytis ou la rouille...

Ravageurs du pois

Ravageurs du pois

Sitone, thrips, puceron vert, tordeuse, noctuelle défoliatrice : les ravageurs du pois sont présents tout au long du cycle de la culture. Ils peuvent provoquer jusqu’à 30 q/ha de pertes de rendement.

Protection insecticide du pois

Protection insecticide du pois

Sitone, thrips, puceron vert, tordeuse, noctuelle défoliatrice : les ravageurs du pois sont présents tout au long du cycle de la culture. Ils peuvent provoquer jusqu’à 30 q/ha de pertes de rendement. Pour les contrôler sans préjudice pour la faune auxiliaire et l’environnement, il est indispensable de raisonner les interventions au cas par cas.

Désherbage du pois

Désherbage du pois

Dans la culture du pois, l’enjeu du désherbage est essentiel : les adventices mal contrôlées entrent très vite en compétition avec la culture, avec des répercussions irrémédiables sur le rendement.

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

La Lettre d'Infos Agro

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

Météo agricole

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

Agroécologie

Agroécologie

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : préservation de l'environnement et de la biodiversité.


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto .

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com .

Top