Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Profitez de la morte saison pour régler votre pulvérisateur

Vérifier votre matériel de pulvérisation en morte saison vous permettra de prendre le temps des réglages nécessaires et de gagner du temps lors de vos interventions. Un réglage précis de votre pulvérisateur est un gage de meilleure qualité de pulvérisation et évite la déperdition de la bouillie dans l’environnement.

La qualité de la pulvérisation dépend de la taille des gouttelettes

Pour un même volume de pulvérisation, plus les gouttes sont fines, plus elles sont nombreuses, plus la surface couverte est importante et plus la rétention est élevée.
En revanche, elles sont aussi plus sensibles aux conditions climatiques : dérive, évaporation, altération. En-dessous de 100 µ, une goutte se trouvera soumise aux risques de dérives et d’évaporation. Au-delà de 400 µ, elle s’expose aux risques de lessivage et de ruissellement. Entre les deux, la bouillie se déposera aisément sur la culture.
Déterminer la taille des gouttes est aussi important pour connaître le volume d’eau nécessaire à la préparation du mélange. Ce calcul s’effectue en fonction du mode d’action (systémie, ingestion ou contact) qui permettra d’identifier la surface de couverture optimale.

Le facteur climatique : un élément déterminant pour le choix des buses

Le facteur climatique est déterminant pour assurer l’efficacité des traitements mais aussi pour réduire les risques de pollution. La norme ISO 10625 classe les buses en fonction de leur débit, selon un code couleur. A 3 bars, les buses de même couleur ont toutes le même débit.
Par contre, un changement de pression fera varier l’angle et la taille des gouttes.

Nos recommandations pour une pulvérisation optimale

Type de busePressionGouttes et dérivesCouverture
Buse à fente
(les plus courantes et polyvalentes)
Basse, angles généralement de 80 ou 110°Gouttes plutôt fines, sensibilité accrue à la dérive à des pressions supérieures à 1,5 barBonne rétention et bonne couverture
Buse à dérive limitéeChute de pression dans le corps de buseGouttes plus grosses résistant mieux à la dériveRisque de moindre rétention
Buse à turbulence ou coniques Pulvérisation fine, très sensible à l’hygrométrie et au ventGrande couverture
Buse à double fentesVolume et taux de dérive plus importantVolume et le nombre de gouttes fines légèrement augmentéBonne couverture et bonne répartition mais rythme de travail réduit

Astuce : faites un contrôle avec un papier hydrosensible pour contrôler la qualité de la pulvérisation !
Plus d'infos sur le contrôle avec un papier hydrosensible

Pour aller plus loin :

Régler le matériel de pulvérisation

Commandez la nouvelle édition de « Mes Anti-sèches phytos »

Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur la réglementation et les bonnes pratiques phytosanitaires en format poche !

En savoir plus
Tenir compte des conditions météorologiques avant l’intervention

Tenir compte des conditions météorologiques avant l’intervention

La plupart des applications interviennent à une période où les conditions météo sont variables. Vent, hygrométrie, température sont les trois facteurs climatiques à prendre en compte pour réduire les risques de pollution et assurer l’efficacité des traitements.

En savoir plus
Respecter les Zones Non Traitées (ZNT) et les distances de pulvérisation

Respecter les Zones Non Traitées (ZNT) et les distances de pulvérisation

Les zones non traitées (ZNT) ont pour but d’éviter les impacts non intentionnels de dérive des embruns de pulvérisation sur les organismes aquatiques : poissons, algues, daphnies, plantes.

En savoir plus
Enregistrer les interventions phytosanitaires

Enregistrer les interventions phytosanitaires

Pour des raisons de traçabilité, vous devez tenir un registre répertoriant les traitements phytosanitaires qu’ils ont effectués sur leurs cultures.

En savoir plus
Top