Agricultural Solutions
Favoriser la biodiversité sur mon exploitation
Site pour les professionnels de l'agriculture

Les prairies

Elles nourrissent le bétail et améliorent le sol tout en favorisant la diversité de la faune et de la flore : les prairies font partie des aménagements propices à la biodiversité sur une exploitation agricole.

Il existe deux types de prairies :

  • Les prairies permanentes : ce sont des terres consacrées à la production d’herbe et autres plantes fourragères herbacées (ensemencées ou naturelles) qui ne font pas partie du système de rotation des cultures de l’exploitation depuis au moins cinq ans.
  • Les prairies temporaires : il s’agit des prairies qui ne répondent pas à la définition ci-dessus.

Le maintien d’un ratio de prairies permanentes par rapport à la surface agricole utile (SAU) est l’un des trois critères permettant de bénéficier du paiement vert. La part de la SAU en prairie et pâturage permanents est calculée chaque année en fin de campagne, au second semestre.

Implanter des prairies

Intérêt pour l’agricultureIntérêt pour la biodiversité
Constitue une source d’alimentation pour le bétailApporte nourriture, tranquillité et protection pour la faune
Maintient la structure et la fertilité du solFavorise la diversité de la faune et de la flore
Améliore la qualité de l’eauPermet aux oiseaux de nicher
Favorise le développement des auxiliaires 
Contribue à la lutte contre l’érosion et au stockage du carbone 

Recommandations

  • Favoriser les prairies à flore complexe : elles présentent une meilleure biodiversité fonctionnelle et résistent mieux aux changements climatiques.
  • Panacher les graminées et les légumineuses : les légumineuses fixent l’azote de l’air, améliorant ainsi la concentration en nutriments disponibles ; les graminées couvrent rapidement le sol, limitant ainsi la concurrence des adventices.
  • Réaliser, si possible, une rotation des animaux pâturant des espèces végétales différentes.
  • Pratiquer une fauche tardive, centrifuge ou par bande, et à vitesse réduite pour permettre aux animaux de fuir.

Les autres pratiques culturales

Jachères

Jachères

Elles reposent le sol et cassent le cycle des parasites tout en favorisant la pollinisation et en offrant un refuge aux animaux : les jachères sont une solution idéale pour améliorer la biodiversité d’une exploitation et la qualité des parcelles.

Intercultures (Cipan)

Intercultures (Cipan)

Elles fixent les nitrates et améliorent la structure du sol tout en offrant aux pollinisateurs une source de nourriture avant l’hiver : les intercultures sont une excellente solution pour améliorer la biodiversité d’une exploitation et la qualité des parcelles.

Bandes enherbées

Bandes enherbées

Implantées en bordure de cours d’eau, en rupture de pente ou autour des parcelles pour éviter les transferts de produits phytosanitaires, les bandes enherbées offrent aussi le gite et le couvert aux auxiliaires et au gibier.

Fauche différenciée de la luzerne

Fauche différenciée de la luzerne

Le simple fait de ne pas récolter une bande de luzerne de quelques mètres sur une parcelle permet de fournir une source de nectar importante et de qualité aux pollinisateurs ainsi qu’un lieu de nidification pour les oiseaux. Une pratique peu coûteuse pour l’agriculteur et très appréciable pour la biodiversité.

Comment favoriser la biodiversité sur mon exploitation ?

En grandes cultures

En grandes cultures

Aménagements, pratiques culturales ou phytosanitaires : voici une liste non exhaustive de moyens d’améliorer la biodiversité sur une exploitation agricole.

Dans les vignes et vergers

Dans les vignes et vergers

Aménagements, pratiques culturales ou phytosanitaires : voici une liste non exhaustive de moyens d’améliorer la biodiversité sur une exploitation viticole ou arboricole.


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.

Top