Agricultural Solutions
header opticolza
Site pour les professionnels de l'agriculture

L'agronomie : première étape de la stratégie de désherbage

- Partie 2 -

On peut limiter le développement de la flore adventice du colza grâce à des pratiques agronomiques adaptées. Parmi elles, le labour, le faux-semis et l’introduction d’une culture de printemps. Ces techniques sont à intégrer dans votre stratégie de désherbage en fonction de l’adventice cible.

L’agronomie tient une place essentielle dans une bonne stratégie de désherbage du colza. Elle doit systématiquement précéder les traitements herbicides.
L’objectif recherché est double :

  • perturber le cycle des mauvaises herbes,
  • réduire le stock grainier des parcelles.

Plusieurs pratiques culturales permettent de limiter la pression des adventices.

Le labour

Le labour permet d’enfouir les graines, provoquant le dépérissement d’une partie d’entre elles. Le labour a l’avantage de diluer les graines dans l’horizon du sol. Il faut cependant être vigilant, car cette technique peut ramener à la surface des graines précédemment enfouies. C’est pourquoi, contre les crucifères ( sanves, ravenelles ) qui ont des graines dont la durée de vie est longue, le labour est à éviter. En revanche, un labour occasionnel (une fois tous les trois ans) est très intéressant pour lutter contre les vulpins et les Ray-grass .

Le faux-semis

La technique du faux semis consiste à simuler un semis avant le semis réel du colza. Le travail du sol superficiel a pour effet de favoriser la germination des graines d’adventices. Les jeunes pousses sont ensuite détruites avant le semis de la culture. Cela fait baisser les pressions d’adventices et participe à épuiser le stock grainier. Le désherbage chimique est alors plus facile. Pour le colza, la technique est surtout efficace contre les repousses de céréales, les graminées et les géraniums .

L’introduction d’une culture de printemps

En culture d’hiver (colza, blé, orge), on rencontre les mêmes adventices. En effet, les cycles de culture sont proches. Ils sélectionnent des adventices adaptées au rythme de ces cultures. Lorsque c’est possible, l’introduction d’une culture de printemps dans une rotation de type colza-blé-orge rompt le cycle des adventices et réduit le stock de graines dans le sol. En outre, cette technique permet de diversifier les herbicides disponibles sur une même mauvaise herbe. Lorsque les gaillets , les graminées ou les géraniums se développent, la diversification des cultures est un outil efficace pour faire baisser la pression.

Le décalage de la date de semis

Très efficace en céréales (en décalant de dix jours la date de semis, le nombre de ray-grass levés peut être réduit de moitié), cette technique est moins pertinente en ce qui concerne le colza. En effet, une bonne implantation de la culture est favorisée par un semis précoce. C’est cette implantation qu’il faut privilégier pour le colza et réserver le décalage de date de semis aux céréales.

Le désherbage mécanique

Dans certaines situations, le désherbage mécanique apporte une solution supplémentaire. Notamment pour éviter la sélection de mauvaises herbes résistantes. On peut l’envisager pour contrôler des adventices telles que gaillet, matricaire, géranium, voire sanve.
Quelques solutions de désherbage mécanique :

  • Houe rotative : à utiliser de la pré-levée au stade 3 feuilles du colza.
  • Herse étrille : à utiliser avant la levée des colzas ou après le stade 3-4 feuilles.
  • Bineuse : à utiliser dès le stade 3 feuilles, pour les semis en grand écartement.

Tous nos conseils pour réussir le désherbage de son colza !

Comment contrôler les géranium dans le colza ​?

Comment contrôler les géranium dans le colza ​?

Envahissants et difficiles à maîtriser, les géraniums sont des adventices problématiques pour la culture du colza. Pour les contrôler, il faut privilégier les rotations longues, s’aider de l’agronomie et intervenir avec des herbicides efficaces dès la mise en place de la culture.

En savoir plus
Comment réduire la pression des graminées en culture de colza ? 

Comment réduire la pression des graminées en culture de colza ? 

Les graminées annuelles, spécialement le ray-grass et les vulpins, se développent dans les rotations colza-blé-orge. La culture du colza est un bon moment pour réduire sensiblement la pression de ces adventices difficiles.

En savoir plus
Utilité de la souplesse de positionnement ​

Utilité de la souplesse de positionnement ​

Etat du sol ou encore météo : les conditions ne sont pas toujours idéales pour pratiquer un désherbage classique de post-semis pré-levée. Pour régulariser les efficacités ou la sélectivité, il peut être intéressant d’opter pour un herbicide pouvant être utilisé aussi bien en pré-levée qu’en post-levée précoce.

En savoir plus
Risque de phytotoxicité: l’intérêt de la post-levée ​

Risque de phytotoxicité: l’intérêt de la post-levée ​

Certaines situations provoquent des phytotoxicités d’herbicides en culture de colza : ce sont généralement des sols mal préparés ou de fortes précipitations après le semis. Pour limiter le risque de toxicité, on aura intérêt à choisir un herbicide applicable en pré-levée comme en post-levée précoce.

En savoir plus
Comment concilier utilité et respect des ressources en eau ? ​

Comment concilier utilité et respect des ressources en eau ? ​

Le colza est une culture très sensible à la concurrence précoce des adventices. C’est pourquoi le désherbage est une étape cruciale pour les producteurs. Afin de conjuguer les intérêts des producteurs et les exigences environnementales et sociétales, voici quelques clés d’analyse, ainsi que nos recommandations.

En savoir plus
Les adventices du colza

Les adventices du colza

Connaître la flore de ses parcelles est important afin de choisir le produit le plus adapté. Nous vous présentons ici les principales adventices du colza, graminées et dicotylédones.

En savoir plus
Les actions en fonction des adventices ​

Les actions en fonction des adventices ​

Pour adopter la bonne stratégie, il convient de connaître sa cible. La connaissance de vos parcelles est le point de départ. Il faudra ensuite déterminer la stratégie de lutte et définir le programme le mieux adapté.

En savoir plus
Top