Agricultural Solutions
header opticolza
Site pour les professionnels de l'agriculture

Comment contrôler les géraniums dans les colzas ?

- Partie 3 -

Envahissants et difficiles à maîtriser, les géraniums sont des adventices problématiques pour la culture du colza. Pour les contrôler, il faut privilégier les rotations longues, s’aider de l’agronomie et intervenir avec des herbicides efficaces dès la mise en place de la culture.

Le géranium est l’ennemi numéro 1 du colza. Selon Terres Innovia, au moins 15% des parcelles situées dans la zone de culture du colza en France seraient impactées par les géraniums. Les secteurs avec les plus fortes pressions se situent dans le Centre, l'Est, en Poitou-Charentes et localement dans le Sud-Ouest.

Reconnaître les différents géraniums

Il existe plusieurs variétés de géraniums susceptibles de concurrencer le colza. Le plus commun étant le géranium disséqué, présent dans toutes les régions et toutes les cultures, suivi par le géranium mou, très représenté également. Arrivent ensuite les autres variétés de géraniums : à tige grêle, à feuilles rondes ou colombin.

Les facteurs favorables aux géraniums

Les géraniums prolifèrent dans les parcelles à rotations courtes (de type colza-céréales). D'une manière générale, le non-labour et les rotations à base de cultures d'hiver uniquement favorisent le développement de l'adventice.

Une nuisibilité qui peut aller jusqu’à la perte de la culture

La nuisibilité des géraniums dépend du niveau d’infestation de la parcelle. Celui-ci peut aller de quelques individus à plus de 400 pieds au mètre carré. Ils forment alors un tapis qui étouffe le colza, obligeant parfois l’agriculteur à retourner sa parcelle. En outre, une forte densité de géraniums rend les colzas plus chétifs, donc plus sensibles aux maladies et aux attaques d’insectes (altises en particulier).

La rotation comme outil pour faire diminuer la pression

Dans les rotations à base de colza, les autres cultures ont leur importance. Les géraniums lèvent après l'été. Ils ne se développent pas dans les cultures de printemps. Ainsi, lorsque les conditions pédoclimatiques le permettent, l’introduction d’une culture de printemps dans la rotation permettra de faire baisser la pression de géraniums.

Il est également possible d’agir sur les géraniums dans les céréales d’hiver : Les blés ou orges d’hiver se semant nettement plus tard que le colza, cela laisse la place pour des faux-semis, qui réduiront le stock grainier. Cela sera utile pour le colza à suivre.

Les solutions herbicides

Les géraniums entrant en concurrence avec le colza dès la levée de la culture, il est indispensable d’appliquer des produits efficaces tôt dans le cycle de la culture (pré-levée, voire post-levée précoce si les conditions le nécessitent). Dans nos essais, le dmta-P est la molécule qui apporte le meilleur contrôle en pré-levée. Pour les fortes infestations, il sera nécessaire de prévoir des stratégies à plusieurs passages, combinant des produits à base de dmta-P à de la napropamide en pré-semis ou à des solutions de post-levée, comme les herbicides du système Clearfield® ou du Ielo®.

NB : La technologie Clearfield® allie un herbicide de post-levée à des hybrides de colza qui lui sont tolérants.

Notre solution

Alabama®, la solution racinaire de référence de la pré-levée ou de la post-précoce

Alabama®, la solution racinaire de référence de la pré-levée ou de la post-précoce

Alabama® facilite l’implantation de la culture, facilite l’organisation du travail et sécurise le résultat et il est compatible avec la mise en place des couverts associés aux colza.

En savoir plus

Tous nos conseils pour réussir le désherbage de son colza !

Comment réduire la pression des graminées en culture de colza ? ​

Comment réduire la pression des graminées en culture de colza ? ​

Les graminées annuelles, spécialement le ray-grass et les vulpins, se développent dans les rotations colza-blé-orge. La culture du colza est un bon moment pour réduire sensiblement la pression de ces adventices difficiles.

En savoir plus
Utilité de la souplesse de positionnement ​

Utilité de la souplesse de positionnement ​

Etat du sol ou encore météo : les conditions ne sont pas toujours idéales pour pratiquer un désherbage classique de post-semis pré-levée. Pour régulariser les efficacités ou la sélectivité, il peut être intéressant d’opter pour un herbicide pouvant être utilisé aussi bien en pré-levée qu’en post-levée précoce.

En savoir plus
Risque de phytotoxicité: l’intérêt de la post-levée ​

Risque de phytotoxicité: l’intérêt de la post-levée ​

Certaines situations provoquent des phytotoxicités d’herbicides en culture de colza : ce sont généralement des sols mal préparés ou de fortes précipitations après le semis. Pour limiter le risque de toxicité, on aura intérêt à choisir un herbicide applicable en pré-levée comme en post-levée précoce.

En savoir plus
Comment concilier utilité et respect des ressources en eau ? ​

Comment concilier utilité et respect des ressources en eau ? ​

Le colza est une culture très sensible à la concurrence précoce des adventices. C’est pourquoi le désherbage est une étape cruciale pour les producteurs. Afin de conjuguer les intérêts des producteurs et les exigences environnementales et sociétales, voici quelques clés d’analyse, ainsi que nos recommandations.

En savoir plus
Les adventices du colza

Les adventices du colza

Connaître la flore de ses parcelles est important afin de choisir le produit le plus adapté. Nous vous présentons ici les principales adventices du colza, graminées et dicotylédones.

En savoir plus
Les actions en fonction des adventices ​

Les actions en fonction des adventices ​

Pour adopter la bonne stratégie, il convient de connaître sa cible. La connaissance de vos parcelles est le point de départ. Il faudra ensuite déterminer la stratégie de lutte et définir le programme le mieux adapté.

En savoir plus
L’agronomie: première étape de la stratégie de désherbage ​

L’agronomie: première étape de la stratégie de désherbage ​

On peut limiter le développement de la flore adventice du colza grâce à des pratiques agronomiques adaptées. Parmi elles, le labour, le faux-semis et l’introduction d’une culture de printemps. Ces techniques sont à intégrer dans votre stratégie de désherbage en fonction de l’adventice cible.

En savoir plus
Top