Agricultural Solutions
Agriculture

Contact

Le phoma du colza

Le phoma est l’une des maladies les plus préjudiciables du colza. Pour l’éviter, il est important de mettre en oeuvre les mesures de prophylaxie connues et d’opter pour les variétés les moins sensibles. Dans les situations à risque, il est possible d’intervenir avec un fongicide efficace à l’automne.

Symptômes du phoma du colza

Le phoma se reconnaît aux macules qui apparaissent sur feuilles à l’automne, sous la forme de taches gris cendré avec des points noirs.
A la sortie de l’hiver, une nécrose au collet peut apparaître, qui peut provoquer la rupture du bas de la tige et le dessèchement de la plante, ou la casse de la tige à la floraison.

Nuisibilité du phoma

Une contamination par le phoma fragilise les tiges. Cela peut se traduire par des pertes de pieds dès la levée. Mais, la plupart du temps, les contaminations ont lieu autour des stades 4 à 8 feuilles. La maladie attaque la plante par les feuilles et progresse vers la tige principale durant l’hiver.
En sortie d’hiver et à la montaison, des chancres se forment sur les tiges, qui deviennent alors cassantes et l’alimentation des organes supérieurs est perturbée. Les pertes de rendement se situent autour de 20% du potentiel de la parcelle touchée.

Méthodes de lutte

Entre deux cultures de colza

Broyer et enfouir les résidus de récolte (tout en respectant la directive nitrate dans les zones vulnérables), a pour effet de faire baisser le niveau de spores produites. On évite ainsi de contaminer les parcelles voisines qui seront ensuite sources d’inoculum pour d’autres parcelles.
Veiller également à un bon désherbage des cultures de la rotation.

À l’implantation des colzas

Le choix de la variété est très important. Il existe aujourd’hui de nombreuses variétés TPS phoma qui limitent les dégâts liés au pathogène.
Semer un peu plus clair (autour de 35 plants / m²) permettra aussi de ne pas créer de micro-climat favorable au développement de la maladie.

En automne

Surveiller le phoma à l’automne dans les colzas est important pour s’assurer que la culture est saine en entrée d’hiver et qu’elle repartira bien ensuite.

Il existe plusieurs solutions fongicides efficaces contre le phoma. Les applications doivent avoir lieu au moment des pics de contamination. Se reporter aux bulletins de santé du végétal (BSV) pour évaluer la pression.
Les traitements sont habituellement réalisés entre les stades 4 et 8 feuilles. Si des macules apparaissent, il peut être utile de traiter pour éviter que la maladie ne se développe.
Notons également que l’élongation des colzas peut être source d’attaques plus importantes de phoma. En effet, les conditions froides causent des blessures sur les tiges des colzas allongés. Ces blessures sont autant de portes d’entrée que le phoma peut utiliser pour contaminer la plante. Contrôler l’élongation des colzas est donc aussi un moyen de limiter des contaminations par la suite.

Notre solution

Découvrir notre solution Caryx

Découvrir notre solution Caryx

Caryx : un régulateur et fongicide spécialement conçu pour le colza

En savoir plus

Les autres maladies du colza

Top