Agricultural Solutions
Tout savoir sur la culture du tournesol
Agriculture

Contact

Le désherbage du tournesol

Désherbage en pré ou en post-levée, combinaison des deux, désherbage complémentaire mécanique, sans oublier les pratiques agronomiques préventives : aujourd’hui, l’agriculteur dispose d’une gamme de solutions étendue pour raisonner le désherbage de ses tournesols.

1. Identifier les adventices cibles

Une stratégie de désherbage efficace dans le long terme se conçoit toujours dans la rotation. Elle s’appuie sur une connaissance fine de l’historique des parcelles concernées. La première étape du désherbage du tournesol consiste donc à identifier les adventices qui, à l’échelle de chaque parcelle, posent un problème tout au long de la rotation. C’est sur elles que le désherbage se concentrera dès la première culture de la rotation. En cas de flore très diversifiée, on établira des priorités de lutte.

2. Les pratiques agronomiques préventives

Avant tout traitement herbicide, on recourra aux pratiques culturales qui limitent le développement de la flore adventice. Parmi les plus efficaces, on peut citer :

  • L’alternance de cultures d’hiver et de printemps, qui perturbe le cycle des mauvaises herbes.
  • Le labour tous les deux ou trois ans, pour enfouir le stock semencier superficiel : une pratique efficace sur les graines à faible durée de vie, de type graminées estivales.
  • Le faux-semis, pour favoriser la levée des adventices et leur destruction avant le semis de la culture (efficace contre ambroisie, ray-grass, tournesol sauvage, …).

3. Choisir sa stratégie de désherbage

Pré ou post-levée ? Le choix de la stratégie de désherbage du tournesol dépend essentiellement du type de flore adventice présente sur la parcelle, de sa densité et des contraintes d’organisation du travail sur l’exploitation. La pré-levée est à réserver aux adventices classiques (chénopode, morelle, graminées estivales…) et nécessite d’appliquer l’herbicide très rapidement après le semis. Pour les situations combinant adventices classiques et difficiles (ambroisie, xanthium, bidens, datura…), on désherbera de préférence en post-levée, en utilisant des variétés résistantes aux herbicides (VTH). Dans les parcelles les plus infestées, on combinera les deux approches pour une meilleure efficacité. Enfin, on pourra recourir au désherbage mécanique (binage, désherbinage…) pour compléter le désherbage chimique.

4. Le désherbage de pré-levée

Pour qu’il se révèle efficace, le désherbage de pré-levée du tournesol réclame un certain nombre de conditions :

  • Flore classique : chénopode, morelle, panic, ray-grass, sétaire…
  • Sol propre et correctement préparé : pas de mauvaises herbes déjà levées ni de grosses mottes.
  • Humidité du sol au moment du traitement et pluie dans les 10 jours qui suivent l’application : indispensable pour une bonne efficacité avec les produits racinaires utilisés en pré-levée.
  • Application rapide après le semis : obligatoire pour une bonne sélectivité.
  • Application dans de bonnes conditions météorologiques : 60% d’hygrométrie minimum, vent inférieur à 19 km/h.

Attention, en cas d’échec, le désherbage de pré-levée ne permet pas de rattrapage, sauf s’il est utilisé sur une variété tolérante aux herbicides de post-levée.

>> En savoir plus sur le désherbage de pré-levée

5. Le désherbage de post-levée

Avec l’arrivée des VTH, le désherbage du tournesol a fait de nets progrès, permettant même la relance de cette culture dans des régions où elle avait été abandonnée en raison d’impasses techniques en matière de désherbage. Les avantages d’un désherbage de post-levée sont nombreux :

  • Désherbage à vue : le traitement s’effectue sur des adventices déjà levées, ce qui permet de n’intervenir qu’en cas de nécessité (bénéfice économique et environnemental).
  • Large spectre d’efficacité : les herbicides de post-levée permettent de contrôler de nombreuses mauvaises herbes (graminées et dicots), adventices classiques, mais aussi adventices difficiles à détruire dans le tournesol, comme l’ambroisie, la lampourde (xanthium), le bident ou le tournesol sauvage.
  • Sécurité et souplesse d’utilisation : les conditions d’utilisation des herbicides de post-levée sont moins contraignantes que celles des produits de pré-levée. Ils se montrent ainsi efficaces même en conditions sèches.
  • Désherbage sur une culture qui a réussi sa levée : l’investissement herbicide se fait à bon escient, lorsque le tournesol est bien levé et n’est plus menacé par différents ravageurs, comme les limaces ou les oiseaux.
  • Une meilleure organisation du travail sur l’exploitation : l’application herbicide de post-levée n’est plus dépendante du semis. L’agriculteur peut choisir la date optimale d’intervention en fonction du stade des adventices (traiter au plus tard au stade 6 feuilles des dicotylédones et au stade 2-3 feuilles des graminées) et des conditions météorologiques.

>> En savoir plus sur le désherbage post-levée

6. Les techniques de désherbage complémentaires

Le binage peut être utilisé pour compléter des programmes de désherbage chimiques incomplets et/ou pour réduire les quantités d’herbicides utilisées. Il est possible de coupler cette opération avec une pulvérisation localisée sur le rang de l’herbicide de post levée (désherbinage). Toutefois des conditions adaptées sont nécessaires pour une bonne réussite du binage : sol bien ressuyé au moment de l’intervention, temps sec dans les 3 à 4 jours qui suivent et adventices jeunes (avant le stade 2-4 feuilles des dicotylédones et 1-2 feuilles des graminées).
La largeur de travail de la bineuse doit être adaptée à la largeur du semoir pour éviter des destructions accidentelles de la culture.

Le désherbinage : deux opérations en une

Le désherbinage consiste à combiner en un seul passage un traitement herbicide de post levée sur le rang à un binage de l’inter-rang. Cette pratique permet de réduire des deux tiers la quantité d’herbicide appliquée à l’hectare. Pour augmenter la précision du travail et le débit du chantier, la désherbineuse doit être équipée de système de guidage par caméra vidéo ou bien par GPS.

Nos solutions herbicides pour le tournesol

Désherbage de pré-levée

Désherbage de pré-levée

Atic® Aqua apporte une solution de désherbage en pré-levée du tournesol efficace sur un grand nombre d’adventices (graminées et dicotylédones). Sur tournesols Clearfield® Plus, Atic® Aqua s’utilise en programme : une application en pré-levée suivie par une application de Pulsar® Plus en post-levée.

En savoir plus
Désherbage de post-levée

Désherbage de post-levée

Plus efficace, plus sûr et plus simple. Clearfield®, c’est l’association d’un herbicide à base d’imazamox (Pulsar® 40) et de variétés de tournesol résistantes à cet herbicide (VTH). Cette innovation de BASF autorise le désherbage du tournesol en post-levée, une solution qui permet de mieux contrôler les adventices difficiles. Il s’inscrit pleinement dans une pratique responsable de l’agriculture.

En savoir plus

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté d'agriculteurs observateurs !

En savoir plus

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

En savoir plus

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

En savoir plus

Pratiques responsables

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : protection de l’utilisateur, règles lors des interventions phytosanitaires, préservation de l'environnement et de la biodiversité.

En savoir plus
Top