Agricultural Solutions
header opticolza
Site pour les professionnels de l'agriculture

Les conseils du moment pour votre colza : FORMATION ROSETTE B6-(16) 6 feuilles

Le colza est maintenant bien implanté et 6 vraies feuilles sont visibles. A ce stade, selon les conditions, il peut être nécessaire de réguler la croissance du colza afin de limiter la sensibilité de la plante au gel et au phoma. Les adventices pouvant toujours être présentes il est important d’adopter une bonne stratégie de désherbage afin d’éviter la concurrence. Enfin, surveiller les ravageurs notamment les grosses altises afin d’éviter les dégâts des attaques, reste nécessaire.

Régulation de croissance

Traiter entre 4 et 6 feuilles seulement en cas de risque élevé d’élongation automnale (semis précoce avec variété sensible à l’élongation, forte densité > 40 plantes/m² ou > 15 plantes/m linéaire, forte disponibilité en azote).

>> Tous nos conseils sur la régulation

Vigilance maladie

Surveiller le phoma en zone à risque

Certaines pratiques permettent de limiter le risque de phoma du colza :

  • Semer une variété TPS (Très Peu Sensible) ;
  • Broyer et enfouir les résidus de colza dès la récolte ;
  • Exporter les pailles de céréales ;
  • Viser un peuplement entre 30 et 35 plantes/m² et une densité < 15 plantes/m linéaire ;
  • Limiter la disponibilité en azote (100 U max).

Intervention : selon le risque d’émission des ascospores dès 4 feuilles (suivi attentif du BSV).

>> En savoir plus sur le phoma

Combiner les leviers agronomiques et chimiques pour une bonne maîtrise des adventices les plus nuisibles

Lutter contre les repousses de céréales et les graminées

En cas de fortes infestations : appliquer un AGS (ex : cycloxydime) dès le stade 3 feuilles des repousses et/ou des graminées (vulpin, ray-grass, etc.) afin de limiter la concurrence précoce et de favoriser l’installation du colza.


Combiner le désherbage chimique et mécanique

La technique de l’herbi-semis permet de réduire les quantités d’herbicides appliquées à l’hectare. Dès le semis et les tous premiers stades du colza, envisager les passages de houe rotative. Herse étrille et binage sont à réserver pour les stades plus développés (à partir de 3 à 4 feuilles de la culture).
Les conditions de mise en œuvre sont essentielles (interventions précoces, temps sec, sol ressuyé).

Vigilance ravageurs

Larves de grosses altises

  • Période à risque : du stade 5-6 feuilles jusqu’à la reprise de végétation.
  • Observation : dissection longitudinale des pétioles et du cœur des plantes.
  • Seuil de traitement : 7 pieds / 10 avec des larves dans les pétioles des feuilles.

Un colza développé, poussant, est moins sensible aux dégâts de larves. La nuisibilité ne s’exprime que si le cœur des colzas est touché.

>> En savoir plus sur les grosses altises


Charançons du bourgeon terminal

  • Période à risque : du stade 3 feuilles jusqu’à la reprise de la végétation
  • Observation : piégeage d’adultes dans les cuvettes jaunes de fin septembre à l’entrée de l’hiver et suivi attentif du BSV.
  • Intervention raisonnée : 8 à 10 jours après les premières captures.

>> En savoir plus sur le charançon du bourgeon terminal


Pucerons verts et cendrés

  • Période à risque : de la levée jusqu’au stade 6 feuilles.
  • Seuil d’intervention : présence de pucerons sur 2 pieds sur 10.
  • Les pertes de rendement liées aux viroses peuvent atteindre 5 à 8 q/ha.

>> En savoir plus sur les pucerons

Partagez vos observations et consultez celles qui ont été réalisées autour de vous grâce à l’application Companion.

Nos recommandations à chaque stade

Nos recommandations à chaque stade

Retrouvez nos recommandations associées à chaque stade de développement du colza, du semis à la récolte.

Top