Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Comparatif des pratiques culturales et des stratégies de lutte contre le vulpin en France et en Angleterre

Intensité des résistances, rotations, semis, pratiques agronomiques : comment s’y prend-on de part et d’autre de la Manche pour regagner du terrain face au vulpin ? L’avis des experts BASF en désherbage.

Résistances

  • En Angleterre :
    100% des surfaces cultivées sont concernées par un problème de résistance du vulpin aux herbicides.

  • En France :
    On observe des difficultés à contrôler le vulpin dans 38% des surfaces de céréales (progression de 7 points en six ans).


Rotations

  • En Angleterre :
    La rotation céréales d’hiver-colza domine. Le choix des cultures de printemps est plus limité qu’en France.

  • En France :
    Les cultures d’hiver, en hausse, représentent 60% de la sole. Pour les cultures de printemps, les agriculteurs ont le choix entre une quinzaine d’espèces.


Semis

  • En Angleterre :
    semis précoces, dès le mois de septembre.

  • En France :
    90% des surfaces de céréales sont semées à partir d’octobre.


Pratiques agronomiques

  • En Angleterre :
    Depuis cinq ans, les agriculteurs anglais réintègrent l’agronomie dans leurs stratégies de désherbage.

  • En France :
    Trop souvent, les agriculteurs français n’utilisent les pratiques agronomiques que lorsqu’ils sont confrontés à des problèmes de résistance.

Comment préserver l’efficacité des programmes d’automne ?

L’enjeu est le même de part et d’autre de la Manche. Si la pression en vulpin est forte (supérieure à 500 pieds/m2), éliminer ne serait-ce que 25 ou 50 pieds par mètre carré est déjà une victoire !

La lutte se construit à l’échelle de la rotation, pour diminuer la population d’adventices : allongement de la rotation, leviers agronomiques et bon positionnement optimal des herbicides. Chaque point d’efficacité est bon à prendre. Il se conquiert en recherchant les meilleures conditions d’application : traiter sur semis régulier bien couvert, lorsque les adventices sont le plus sensible, avec un sol humide pour les produits racinaires.

Le choix d’un produit adapté à la flore et à la pression, associant des modes d’action différents constitue la clé du raisonnement du programme.

Consulter la suite du dossier

Les agriculteurs anglais dans l'impasse

Les agriculteurs anglais dans l'impasse

Outre-Manche, la totalité des surfaces cultivées sont concernées par un problème de résistance du vulpin aux herbicides. Comment en est-on arrivé là ? Quelles solutions pour sortir de cette situation ? Les explications de Stephen Moss, expert vulpin et conseiller auprès des instituts techniques et des centres de recherche britanniques.

Témoignages d'agriculteurs sur la gestion de la résistance aux herbicides

Témoignages d'agriculteurs sur la gestion de la résistance aux herbicides

Richard Hinchliffe, est agriculteur dans le comté de Yorkshire and The Humber, en Angleterre ; Edouard François, est agriculteur dans l’Eure-et-Loir, en France. Ils nous présentent leurs solutions pour réduire la pression du vulpin dans leurs parcelles de céréales.

Top