Agricultural Solutions
Tout savoir sur la culture du maïs
Site pour les professionnels de l'agriculture

Le taupin du maïs

Agriotes lineatus

Le taupin est un coléoptère dont la larve particulièrement vorace occasionne des dégâts importants dans les cultures de maïs. La seule forme de protection contre le taupin est la prévention.

Description

  • Adulte : Coléoptère ravageur particulièrement vorace, le taupin atteint à maturité 7 à 8 mm de longueur. Son corps, allongé, est recouvert d'une pubescence de couleur gris-blanc velouté sur les faces ventrales et dorsales. Sa tête large se fond presque dans son thorax, ses élytres sont rougeâtres et son pronotum, brun foncé, peut tirer vers le noir.

  • Larve : L'œuf, légèrement ovoïde, mesure jusqu'à un demi-centimètre. Sa larve, qui peut atteindre 2 cm, possède de courtes mandibules, un corps jaunâtre cylindrique très résistant, d’où son nom de «ver fil de fer», et trois paires de pattes derrière la tête.

Biologie

  • L'adulte, qui hiverne enterré, s'active et s'accouple au printemps : le mâle ne survit que peu de temps après, tandis que la femelle s'affaire jusqu'à la fin de l'été.
  • La ponte, déposée à quelques millimètres de profondeur dans le sol, et dont l'éclosion (vers les mois de mai-juin) se déclenche deux à quatre semaines plus tard, s'effectue de préférence à proximité de fourragères, légumineuses ou graminées.

La larve se développe pendant quatre années et se nymphose la cinquième. Elle peut se nourrir de différentes espèces de végétaux, mais manifeste une préférence pour les racines. Elle marque des pauses dans son activité ravageuse en été et en hiver.

Larves et adultes remontent par temps humide et frais en surface, et s'enfouissent par temps sec et chaud en profondeur.

La larve se développe pendant quatre années et se nymphose la cinquième. Elle peut se nourrir de différentes espèces de végétaux, mais manifeste une préférence pour les racines. Elle marque des pauses dans son activité ravageuse en été et en hiver.

Larves et adultes remontent par temps humide et frais en surface, et s'enfouissent par temps sec et chaud en profondeur.

Dégâts

Les dégâts sont essentiellement causés par la larve du taupin : celle-ci apprécie particulièrement les graines du maïs et en empêche la germination en s'attaquant aux semis. Mais elle creuse également des galeries dans la partie souterraine de la tige du jeune plant. La plantule, endommagée, flétrit et s'assèche. Généralement, ces attaques sont concentrées dans les zones humides du champ.

Protection du maïs contre le taupin

Seule la prévention est réellement efficace. Pour cela, on veillera à contrôler les mauvaises herbes propices à la ponte ou à déposer des pièges-appâts avant tout ensemencement. On peut aussi appliquer des traitements chimiques préventifs sur les graines avant le semis. En revanche, il n’existe pas de solutions adaptées lorsque le taupin a envahi des plants de maïs post-émergés.

Les autres ravageurs du maïs

La pyrale du maïs

La pyrale du maïs

Les larves de la pyrale, Ostrinia nubilalis, peuvent provoquer d’importants dégâts sur le maïs : baisse de qualité des épis, verse et développement de champignons...

La chrysomèle du maïs

La chrysomèle du maïs

La chrysomèle est un coléoptère ravageur des cultures de maïs. Venu des États-Unis et du Canada, il est présent en France et a commencé à envahir les champs depuis 2002.

La noctuelle du maïs

La noctuelle du maïs

La noctuelle du maïs est un papillon nocturne dont la chenille et la nymphe s’attaquent aux pieds, aux chaumes et aux épis.

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

La Lettre d'Infos Agro

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

Météo agricole

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

Agroécologie

Agroécologie

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : préservation de l'environnement et de la biodiversité.

Top