Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Construire un programme fongicide efficace pour protéger ses orges des maladies

La réussite de la protection de l'orge contre les maladies passe par la combinaison de leviers agronomiques et par la protection fongicide. Pour lutter efficacement contre ces maladies de l’orge, il est conseillé de prévoir deux traitements à trois semaines d’intervalle. Quelle que soit la situation, une maladie est d’autant mieux contrôlée que le fongicide se positionne de façon précoce dans son cycle de développement.

Premier traitement fongicide : dès le 1er nœud

Le premier traitement vise les maladies de début de cycle, dont la principale est la rhynchosporiose. Selon les régions et les conditions de l'année, il peut également prendre en compte les attaques précoces d'oïdium et/ou de rouille naine. Ces maladies peuvent être contrôlées soit par l'utilisation d'un traitement de semences qui a une action sur les maladies foliaires, soit par une application foliaire qui sera déclenchée dès le stade épi 1 cm en cas de forte attaque de rhynchosporiose.


Deuxième traitement fongicide : à la sortie des barbes

Le deuxième traitement se positionne aux alentours de la sortie de la dernière feuille/sortie des barbes pour contrôler l’ helminthosporiose mais aussi la rouille naine.
Il est conseillé d’intervenir trois semaines après la première application et de ne pas dépasser quatre semaines entre les deux.
Les applications déclenchées à l’épiaison sont généralement trop tardives et le plus souvent économiquement non justifiées.
Sur le terrain, il est fréquent d’observer des applications trop tardives du premier traitement.

Déclenchement des interventions fongicides foliaires de l’orge

Contre l’helminthosporiose

Le délai d'intervention avec un fongicide curatif est relativement court : un jour à un jour et demi après l'infection. Le début de la sporulation sur les étages foliaires inférieurs constitue donc le meilleur moment pour traiter. L'apparition de la sporulation permet en même temps de déterminer avec certitude l'agent pathogène en cause.

Seuil d’intervention : dès le début de la sporulation (symptômes visibles), à partir du stade 32 (2 nœuds).

Contre la rhynchosporiose

Pour la lutte contre la rhynchosporiose R. secalis, on s'appuiera sur l'état sanitaire de la parcelle et sur les conditions météorologiques. En cas de persistance de temps frais, le temps de latence est assez long. On le mettra à profit pour optimiser un traitement en fonction des constats faits sur place.

Seuil d’intervention : la protection contre la rhynchosporiose à partir du stade 31 est conseillée si les étages foliaires intermédiaires (F5) montrent une nette atteinte (plus de 50 % des plantes de la parcelle infectées) et si des précipitations continues ou à peine terminées rendent vraisemblable l'extension de la maladie.

Toutes nos solutions fongicides pour l'orge

Pour aller plus loin

Top