Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Le piétin-verse du blé

O. yallundae (type W) est plus pathogène sur le blé que sur le seigle, O. acuformis (type R) est pathogène sur le blé, l'orge, le seigle et le triticale.

Symptômes du piétin-verse sur blé

Les premiers symptômes peuvent être confondus avec ceux du rhizoctone ocellé et des infections dues à Fusarium spp.
Souvent, le seul symptôme visible est une carie brune sur la gaine des feuilles, à la base de la tige. Dans les cultures à semis précoce, les lésions du piétin-verse peuvent pénétrer une ou deux gaines de feuilles, ce qui facilite leur identification.

Les lésions causées par Fusarium spp. et le piétin-verse sont généralement confinées à la gaine supérieure de la feuille. Plus tard dans la saison, les symptômes du piétin-verse deviennent plus distincts et se présentent sous la forme d’une lésion en forme d’œil entourée d’une bordure foncée, généralement en-dessous du premier nœud.
Plus tard encore, cette bordure est souvent foncée et diffuse, avec une « pupille » noire centrale parfois visible.

Lors des épidémies sévères, on observe souvent des épis argentés dispersés dans la parcelle qui, plus tard dans la saison, peuvent être colonisés par des fumagines. Cette maladie du blé tend à être plus sévère lorsque les plants souffrent également de piétin-échaudage.

Cycle de vie du piétin-verse

Le champignon hiverne sur le chaume, les repousses de céréales et les graminées adventices contaminés, qui agissent comme des sources d’inoculum. Il peut survivre sur le chaume pendant trois ans ; aussi, une interruption des cultures céréalières ne permet pas nécessairement de réduire le risque de piétin-verse lors des cultures suivantes. La sporulation se produit tout au long de l’automne et de l’hiver, ce qui constitue une menace pour les cultures à semis précoce. L'infection survient à des températures supérieures à 5°C, ainsi que pendant les périodes d’humidité.

Les spores sont véhiculées par la pluie sur de courtes distances, depuis le chaume infecté. Les symptômes se manifestent 6 à 8 semaines après l’infection, en fonction des conditions environnementales. Le piétin-verse peut être particulièrement problématique dans les cultures céréalières continues, car l'inoculum peut s’accumuler année après année.
Le stade sexué des deux champignons en cause peut jouer un rôle important dans le cycle de vie de l’agent pathogène. Ce stade se produit sur le chaume à la fin de la saison. Après la récolte, les ascospores peuvent voyager sur de longues distances et contaminer les nouveaux ou les jeunes plants.

Importance

L’importance du piétin-verse est souvent sous-estimée car peu d’agriculteurs contrôlent la base des tiges au stade d’état laiteux ou à un stade ultérieur, auxquels le piétin-verse peut souvent être observé. Les infections modérées ou sévères peuvent provoquer des pertes de rendement de l’ordre de 10 à 30 %, y compris en l’absence de verse. Les attaques sévères peuvent entraîner une verse, qui complique la récolte et se traduit souvent par une réduction de l’indice de chute de Hagberg.

Notre solution fongicide contre le piétin-verse

Les autres maladies du blé :

Top