Agricultural Solutions
header parlons vrai, arlons vigne
Site pour les professionnels de l'agriculture

L’ébourgeonnage et l’épamprage

L’épamprage consiste à éliminer les rameaux (les pampres) issus du tronc et non fructifères pour que les pousses principales aient un meilleur développement et pour augmenter leur vigueur. On élimine alors les rameaux de la tête de souche (ébourgeonnage) ou issus de la base du tronc de la souche (épamprage). Cette technique permet également d’aérer la vigne pour réduire le risque de maladie et améliorer l’ensoleillement des grappes. L’épamprage offre ainsi un gain de temps de travail et facilite le passage des engins.


Il existe plusieurs types d’épamprages :

  • L’épamprage manuel : réalisé à l’aide d’un sécateur pour éviter les zones de nécroses, coûteux en main d’œuvre
  • L’épamprage mécanique : le plus utilisé, réalisé à l’aide de brosses rotatives
  • L’épamprage chimique : de moins en moins utilisé, utilise l’effet défanant d’herbicides

A l’inverse, l’ébourgeonnage ne peut être réalisé qu’à la main car il n’existe pas encore de machine qui enlève les bourgeons sans blesser la vigne.

L’épamprage et l’ébourgeonnage sont généralement réalisés entre le débourrement et la floraison, entre mi-avril et mi-mai, généralement en 1 ou 2 fois. Réalisés trop tôt, il sera peut-être nécessaire de repasser pour supprimer les pampres apparus tardivement. S’ils sont réalisés trop tardivement, le travail est plus long et plus difficile.

Top