Agricultural Solutions
Site pour les professionnels de l'agriculture

Les maladies du bois de la vigne : menace pour les vignobles français

Esca, Black Dead Arm (BDA), eutypiose : ce sont les principales maladies du bois de la vigne. Présentes dans l’ensemble des bassins viticoles français, elles constituent une préoccupation majeure pour les viticulteurs. Seule une approche holistique permet de les contrôler.

Depuis plusieurs années, la recherche mondiale travaille pour combattre les maladies du bois (MDB), qui touchent chaque année davantage de vignobles et de pieds de vigne.

Aujourd’hui, force est de constater qu’il n’existe pas de solution unique pour lutter contre les maladies du bois. Plus que jamais, il est nécessaire d’associer différentes pratiques pour assurer une lutte holistique et limiter l’impact des pathogènes. Cela commence par bien choisir ses plants,revoir son système de taille pour mieux respecter les flux de sève mais aussi limiter les sources d’inoculum en éliminant les pieds malades et morts.

En curatif, le curetage (et le regreffage) peut agir pour sauver des ceps qui garderont une part de leur production. Dans les cas plus graves de mort des ceps, l’arrachage des pieds morts et la replantation sont couramment utilisés pour tenter de compenser les pertes de production. Mais ces techniques, lourdes et coûteuses, ne protègent pas durablement les ceps, qui peuvent à nouveau être infestés.

Le contrôle des maladies du bois nécessite une approche holistique :

  • Production de plants « sains » dans les pépinières.
  • Choix de l’implantation, du type de taille et de la conduite du vignoble.
  • Mesures prophylactiques pour limiter les sources de contamination.
  • Réduction des infections par protection des plaies (Tessior® System).

Un double gain pour le vigneron

Avec Tessior® System, BASF empêche les pathogènes d’entrer dans le bois en pansant les plaies de taille avec une double barrière – physique et fongicide – chaque année après la taille. La maladie s’en trouve fortement contrariée et son impact, fortement réduit.

Cette nouvelle technique propose un double gain au vigneron : réduction des coûts induits par le remplacement des pieds et maintien de la production en quantité et en qualité.

Biologie des maladies du bois

Les plaies laissées après la taille sont des portes d'entrée pour les agents pathogènes...

Biologie des maladies du bois

Symptômes des maladies du bois

Il y a des symptômes visibles et d'autres invisibles car internes au bois...

Symptômes des maladies du bois

Nuisibilité des maladies du bois

Les pieds touchés ont de lourds impacts de productivité et de qualité...

Nuisibilité des maladies du bois

Comment lutter contre les maladies du bois ?

Les maladies du bois sont difficiles à prévenir et à éradiquer...

En savoir plus

Les autres maladies de la vigne

Le mildiou

L'ennemi numéro 1 de la vigne

Le mildiou de la vigne

L'oïdium

Une maladie insidieuse aux conséquences redoutables

L'oïdium de la vigne

Le black-rot

Une pourriture qui affecte le rendement et la qualité du vin

Le black-rot de la vigne

L'excoriose

Une maladie à contrôler très tôt

L'excoriose de la vigne

Le botrytis

Une pourriture qui compromet la qualité du vin

Le botrytis

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

En savoir plus

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

En savoir plus

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

En savoir plus

Agroécologie

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : préservation de l'environnement et de la biodiversité.

En savoir plus
Top