Agricultural Solutions
Tout sur la culture de betteraves
Agriculture

Contact

La protection fongicide de la betterave

Oïdium, rouille, cercosporiose, ramulariose : dès le début de l’été, la betterave est menacée par différentes maladies foliaires. Comment construire un programme fongicide conforme à vos objectifs ? Les clés du raisonnement et les solutions BASF.

Enjeux et principes du raisonnement

Cercosporiose , ramulariose , rouille , oïdium : dès le début de l’été, la betterave est menacée par différentes maladies foliaires qui peuvent être lourdes de conséquences tant sur la quantité que sur la qualité de la récolte. Protéger ses cultures suppose de savoir identifier ces maladies et d’adapter son programme fongicide au risque maladie ainsi qu’aux conditions de l’année.

Identifier les maladies de la betterave.

Les clés du raisonnement

Le raisonnement de la protection fongicide de la betterave dépend de quatre grands paramètres : le risque régional, le risque agronomique, la sensibilité variétale et la pression maladie.


  • Le risque régional

Il résulte du croisement du risque climatique et du risque maladie, lui-même lié à la quantité d’inoculum présent. Il est évalué par l’ITB sur une échelle de 1 à 10 au niveau de chaque microrégion de production.

Risque régional pour chaque maladie : télécharger le document de l’ITB. (2,4 MB)


  • Le risque agronomique

Il dépend de la conduite de la culture et des pratiques agricoles associées, comme le montre le tableau ci-contre.

  • Le choix variétal

Il sera adapté à l’importance du risque régional, à la date de la récolte souhaitée et aux contraintes de l’exploitation (nombre d’interventions…). Plus le risque sera élevé, plus on aura intérêt à choisir une variété peu sensible à la maladie dominante.

  • La pression maladie

Avant toute intervention phytosanitaire, on évaluera le niveau des maladies parcelle par parcelle. Pour cela, on effectuera des comptages pour estimer le pourcentage de feuilles atteintes et on se reportera aux seuils définis par la filière (notes régionales de l’ITB et BSV).

Construire son programme fongicide

Efficace et peu onéreuse rapportée au produit de la récolte, la protection fongicide de la betterave est relativement simple à mettre en œuvre : les programmes comptent rarement plus de deux traitements.

  • Premier passage

On utilisera un produit haut de gamme, assurant une efficacité maximale et une bonne persistance d’action. Il sera choisi en fonction de la maladie dominante.

  • Deuxième passage

Si nécessaire, on complétera par un second traitement avec un produit utilisant d’autres modes d’action.

Pour une bonne gestion des modes d’action fongicides, n’utiliser qu’un seul produit à base de strobilurines par campagne.

En savoir plus sur les maladies de la betterave

La cercosporiose de la betterave

La cercosporiose de la betterave

Maladie du feuillage due au champignon Cercospora beticola. Ses dégâts peuvent être importants si les attaques sont précoces ou en zones irriguées...

La cercosporiose de la betterave
La ramulariose de la betterave

La ramulariose de la betterave

La ramulariose est une maladie du feuillage de la betterave qui peut provoquer un dessèchement total des feuilles touchées...

La ramulariose de la betterave
L'oïdium de la betterave

L'oïdium de la betterave

L’oïdium de la betterave est un parasite strict. Ce champignon cause des pertes de rendement variables selon les années...

L’oïdium de la betterave
La rouille de la betterave

La rouille de la betterave

La rouille de la betterave est une maladie foliaire cryptogamique provoquée par un champignon, Uromyces betae. Son développement est favorisé par des printemps doux et humides et des étés frais (18°C) et humides.

La rouille de la betterave

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

En savoir plus

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

En savoir plus

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

En savoir plus

Pratiques responsables

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : protection de l’utilisateur, règles lors des interventions phytosanitaires, préservation de l'environnement et de la biodiversité.

En savoir plus


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.

Top