Agricultural Solutions
Agriculture

Contact

Les 7 règles de la lutte contre le botrytis

Historique de la parcelle, mesures prophylactiques, lutte contre les tordeuses de la grappe, stades d’intervention, construction du programme, choix des produits, bonnes pratiques : trouvez en 7 règles les principes du raisonnement de la protection des vignobles contre botrytis.

Règle n°1 - Identifier les parcelles à traiter


Comment choisir les parcelles à traiter contre le botrytis ?
Deux critères doivent guider le viticulteur : le risque de contamination et le risque de perte de valeur.


En effet, toutes les parcelles ne présentent pas le même risque face au botrytis. Pour déterminer les parcelles à protéger, il faut tenir compte :

  • de la sensibilité du cépage et porte-greffe
    Pinot noir, Grenache, Négrette sont plus sensibles que Petit Verdot ou Cabernet Sauvignon en rouge. En blanc, Chardonnay, Chenin sont très sensibles quand Viognier ou Petit Manseng lesont peu.
  • de l’historique de la parcelle
    Certaines parcelles sont fréquemment touchées et ce, de manière régulière, de par la coïncidence de variété sensible, porte-greffe sensible, vigueur et présence de mouillère ou proximité de cours d’eau.

Règle n°2 - Limiter l’apparition de la maladie : les mesures prophylactiques


Une bonne protection contre le botrytis commence par le respect de règles prophylactiques précises :

  • Contenir la vigueur de la vigne
    • Réduction des apports azotés
    • Enherbement permanent contrôlé

  • Aérer la zone fructifère
    • Palissage
    • Ebourgeonnage
    • Rognage
    • Effeuillage
    • Eclaircissage

  • Prévenir les blessures sur les baies
    • Lutte contre les vers de la grappe
    • Contrôle de l’oïdium
    • Réglage des matériels de rognage et d’effeuillage

Règle n°3 - Lutter contre les tordeuses de la grappe


Les tordeuses de la grappe (en savoir plus sur : cochylis et eudémis ) perforent les grains de raisin, favorisant l’installation des pourritures, dont le botrytis.Pour limiter leur population, BASF propose sa gamme Rak®, une solution de lutte insecticide intégrée utilisant la confusion sexuelle.A noter :

Une lutte insecticide classique permet aussi de limiter le développement du botrytis en utilisant de préférence des ovicides qui vont tuer la larve dans l’œuf et l’empêcher de perforer les parois des baies.

Gamme Rak®

Les solutions de BASF pour lutter contre les vers de la grappe

En savoir plus

La confusion sexuelle

Une autre façon de protéger la vigne contre les vers de la grappe

En savoir plus sur la confusion sexuelle

Le botrytis s’installe précocement dans les vignes, mais il ne passe à l’attaque qu’en fin de saison :

  • quand la composition de grain change et que les sucres dont il a besoin pour se nourrir auront été synthétisés.
  • quand l’inoculum présent est activé par une pluie (ou humidité importante) sur le vignoble.

Règle n°4 - Repérer les 3 stades de la contamination

Les contaminations ont lieu à trois périodes clés du développement de la vigne :

  • Fin floraison (stade A) : les spores ne peuvent pas pénétrer dans la baie, mais la contamination peut se faire par les plaies liées à la chute des capuchons floraux. Il s’agit alors d’empêcher l’installation du champignon en saprophyte et de prévenir les infections latentes.
  • Fermeture de la grappe (stade B) : les spores ne peuvent toujours pas pénétrer, mais elles peuvent être enfermées entre les grains de raisin et sur les rafles. Elles constituent un inoculum qui attend des conditions favorables pour se développer.
  • Véraison (stade C) : la pellicule de la baie se fragilise et les spores du botrytis qui germent pénètrent à l’intérieur du grain, provoquant des réactions de défense enzymatiques et la libération de laccases par le champignon.

Attention, le botrytis peut en outre favoriser le développement de pourritures de fin de cycle, responsables des goûts moisis terreux (Penicillium) ou la production d’ochratoxine (OTA) en zone méditerranéenne (Aspergilus).

Règle n°5 - Construire son programme anti-botrytis

  • Régions septentrionales : on privilégiera des applications précoces aux stades A et B.
  • Autres régions : on privilégiera des applications aux stades A et C.

Avec une application unique, le résultat sera plus aléatoire.

Règle n°6 - Choisir de bons produits

BASF propose deux solutions fongicides aux propriétés et aux modes d’action différents.

  • Cantus® : anti-botrytis préventif à base de boscalid, à utiliser de préférence aux stades A ou B. Atout supplémentaire : les effets complémentaires du boscalid contre l’oïdium.

  • Scala® : anti-botrytis préventif à base de pyriméthanil, à utiliser de préférence au stade B. Atout supplémentaire : maîtrise aussi les pourritures de fin de cycle et constitue une référence anti-laccase reconnue. En savoir plus sur Scala®

Règle n°7 - Respecter les bonnes pratiques

  • Alterner les familles chimiques : pour une bonne gestion des modes d’action fongicides, il est recommandé d’appliquer le même produit, ou tout produit de sa famille, une seule fois par saison.
  • Pulvériser le produit sur les grappes : pour limiter les pertes de produits et augmenter l’efficacité de l’application, on veillera à diriger la pulvérisation sur la zone fructifère.

 Stade AStade BStade C
Cantus® XC(X)
Scala® (X)X(X)
Rentabilité des traitements anti-botrytis

Rentabilité des traitements anti-botrytis

Une attaque de botrytis se traduit par une perte de volume et des surcoûts de rattrapage à la vendange et à la vinification. Au final, la baisse de revenu est largement supérieure au coût d’un traitement anti-botrytis...

La preuve en images

Protection fongicide de la vigne

Comment lutter efficacement contre les principales maladies de la vigne - mildiou, oïdium et botrytis - en respectant les principes d'une viticulture durable ?

En savoir plus

Nos solutions anti-botrytis de la vigne

Ces contenus peuvent vous intéresser

Application Companion

Vous aussi, faites partie de la communauté de viticulteurs observateurs !

En savoir plus

La Lettre d'Infos Agro

Abonnez-vous à notre lettre d'infos mensuelle et recevez nos actualités dédiées aux thématiques et cultures qui vous intéressent ainsi que nos avis d'experts !

En savoir plus

Météo agricole

Les prévisions météorologiques de votre région à 8 jours !

En savoir plus

Pratiques responsables

L’utilisation des produits phytosanitaires est fortement encadrée et elle doit suivre les bonnes pratiques agricoles : protection de l’utilisateur, règles lors des interventions phytosanitaires, préservation de l'environnement et de la biodiversité.

En savoir plus


Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez ​http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou aux usages homologués mentionnés sur notre ​catalogue produits et/ou www.phytodata.com.

Top