Agricultural Solutions
Tout savoir sur les cultures légumières
Agriculture

Contact

Les maladies du haricot

Le botrytis et le sclérotinia sont deux maladies redoutables qui entraînent l’apparition de pourritures sur les différents organes du haricot. Les conséquences peuvent aller jusqu’au refus de la récolte.

Le botrytis ou pourriture grise du haricot

Le botrytis est provoqué par le champignon Botrytis cinerea.

  • Symptômes du botrytis
    Il apparaît en général en fin de cycle, au moment de la floraison, et peut provoquer la coulure des fleurs de haricot, donc une mauvaise fécondation. Il peut aussi se manifester par des taches grises sur les gousses et les tiges.
  • Facteurs favorables au botrytis
    Il est favorisé par une forte hygrométrie, des températures aux alentours de 20°C et surtout des semis denses et un excès de végétation.
  • Nuisibilité du botrytis
    Outre les pertes de rendement, les conséquences d’une attaque de botrytis peuvent être considérables. En effet, la présence de taches sur les gousses peut entraîner le refus de la récolte.
  • Moyens de lutte contre le botrytis
    Il est possible de lutter préventivement contre le botrytis avec un fongicide appliqué entre le début de la floraison et la récolte, en respectant les DAR. Il est important d'alterner les modes d'actions fongicides, afin de prévenir le développement de résistances à Botrytis cinerea.

Le sclérotinia du haricot

Le sclérotinia du haricot est provoqué par le champignon Sclerotinia sclerotiorum.

  • Symptômes du sclérotinia
    Le sclérotinia fait en général son apparition autour de la floraison, sous la forme de taches humides et irrégulières sur les tiges et les gousses.
  • Facteurs favorables au sclérotinia
    Son développement est favorisé par les conditions climatiques humides et les excès de végétation.
  • Nuisibilité du sclérotinia
    Les attaques sur tiges peuvent entraîner un échaudage des pieds. La maladie peut également provoquer des pertes de rendement par une pourriture des gousses, voire un refus de la récolte en cas de présence de sclérotes (organes de conservation) de couleur brun-noir.
  • Moyens de lutte contre le sclérotinia
    En milieux contaminés, la lutte préventive contre le sclérotinia est indispensable.
    La protection se déroulera dans un programme à 2 ou 3 applications, suivant le niveau de risque :
    - première application en tout début floraison (premiers pétales visibles) ;
    - renouvellement après 10 ou 15 jours dans le cas d’un programme à 2 applications ;
    - après 7 ou 8 jours dans le cas d’un programme à 3 applications.

Nos solutions fongicides contre les maladies du haricot

Toutes nos solutions fongicides pour les cultures légumières

Les autres maladies des cultures légumières

Top